Guerre en Ukraine

Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky signent un accord de sécurité entre les deux pays

Les chefs d’état Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky signent un accord de sécurité demain à l’Élysée. C’est une déclaration émanant de la présidence française.

Volodymyr Zelensky attendu à Paris pour signer un accord bilatéral de sécurité

Volodymyr Zelensky est attendu pour une visite à Paris vendredi, selon l’annonce de la présidence ukrainienne jeudi 15 février. Les chefs d’État ukrainien et français, Emmanuel Macron, vont parapher à l’Elysée un accord de sécurité entre leurs deux nations, tel que relayé par la présidence française. L’Elysée a rappelé que cet accord découle des engagements pris lors du format G7, en marge du sommet de l’Otan à Vilnius en juillet 2023.

Cette rencontre marquera la troisième visite du président ukrainien à Paris depuis le début du conflit, suite à celles de février et de mai 2023. L’Elysée souligne qu’elle constituera une opportunité pour les deux dirigeants de continuer et d’approfondir leur échange de confiance. Ils auront notamment l’occasion d’échanger sur la situation sur le front, les nécessités de l’Ukraine en termes militaire, économique et humanitaire, ainsi que sur les pourparlers d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne, un soutien que la France assure.

Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky signent un accord de sécurité entre la France et l'Ukraine
Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky en discussion à Paris

Le président ukrainien à la conférence de Munich sur la sécurité

Le chef d’État ukrainien poursuivra ensuite sa tournée en se rendant en Allemagne pour prendre la parole à la conférence de Munich sur la sécurité le 17 février. Mi-janvier, lors d’une conférence de presse, Emmanuel Macron avait annoncé qu’il se rendrait « en février » en Ukraine. Son équipe a confirmé qu’il se rendrait effectivement en Ukraine dans un avenir proche, mais sans fournir de détails supplémentaires lorsque interrogée à ce sujet.

À la suite du G7, une déclaration commune « en soutien à l’Ukraine » avait été émise, comprenant notamment l’engagement à « maintenir une présence durable d’une force apte à défendre l’Ukraine dans le présent et à dissuader toute future agression de la part de la Russie », à « renforcer la stabilité économique et la résilience de l’Ukraine » ainsi qu’à « fournir un appui technique et financier pour répondre aux besoins immédiats de l’Ukraine liés à la guerre menée par la Russie ».

Zelensky président ukrainien à la conférence de Munich
Conférence de Munich sur la sécurité avec le président Zelensky

L’Ukraine en pourparler avec différents pays

À ce moment-là, les responsables de l’OTAN n’avaient pas défini de calendrier pour une éventuelle adhésion de l’Ukraine à l’Alliance atlantique, ce qui avait profondément déçu Kiev. Le Royaume-Uni avait été le premier à finaliser un accord de sécurité lors d’une visite du Premier ministre Rishi Sunak à Kiev le 12 janvier. Les États membres de l’Union européenne n’avaient pas encore franchi cette étape. La présidence ukrainienne a annoncé jeudi que Volodymyr Zelensky se rendrait vendredi à Berlin en plus de Paris.

L’Ukraine continue de mener des pourparlers avec divers autres pays, allant de l’Italie aux États-Unis. D’autres nations se sont également ralliées à l’initiative du G7, de la Pologne à la Scandinavie. Alors que la guerre d’agression menée par la Russie contre l’Ukraine entrera dans sa troisième année le 24 février, la France réitère ainsi son engagement à poursuivre, sur le long terme et avec l’ensemble de ses partenaires, un soutien inébranlable à l’Ukraine et à son peuple, souligne l’Élysée.

Ces Actualités sur la Guerre en Ukraine peuvent vous intéresser :

Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky signe un accord bilatéral de sécurité vendredi
Le président français Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky devant le Palais de l’Élysée

Un accord de sécurité important

Cet accord de sécurité peut inclure la fourniture d’équipements militaires modernes, compatibles avec ceux de l’OTAN, la formation des soldats ukrainiens ou le renforcement de l’industrie de défense ukrainienne. De tels soutiens sont vivement critiqués par le Kremlin, qui avait déjà déclaré en juillet que de telles garanties porteraient « préjudice à la sécurité de la Russie ».

Actuellement, la situation sur le terrain est critique pour les Ukrainiens, confrontés à une pénurie de personnel et d’équipements militaires, alors qu’une nouvelle tranche d’aide américaine est bloquée au Congrès. Cette visite du président ukrainien à Paris marque sa troisième depuis le début du conflit, après celles de février et mai 2023. Les deux dirigeants auront notamment l’opportunité de discuter de la situation sur le front, des besoins de l’Ukraine en matière militaire, économique et humanitaire, ainsi que des pourparlers concernant l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne, un processus que la France soutient pleinement, précise l’Élysée.

Actualités sur la Guerre en Ukraine

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page