Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : Joe Biden dit vouloir se battre pour qu’ils aient les munitions dont ils ont besoin

Le président des États-Unis, Joe Biden, a exprimé sa « confiance » à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky. Il souhaite la poursuite de l’aide militaire américaine. Joe Biden reste confiant sur le déblocage des 60 milliards de dollars d’assistance.

Volodymyr Zelensky lance à Munich un appel aux Occidentaux pour qu’ils lui livrent plus d’armes

Le Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche avait précédemment déclaré que le retrait des forces ukrainiennes et la chute de la ville d’Avdiïvka étaient la preuve du « coût de l’inaction » du Congrès américain Le président démocrate a affirmé : « Je vais me battre pour qu’ils (les Ukrainiens) aient les munitions dont ils ont besoin ».

Joe Biden a qualifié de « absurde » et de « non éthique » le maintien du blocage de l’aide militaire par le Congrès, alors que la Chambre des représentants, qui est à courte majorité républicaine, est impliquée.

En l’absence de reprise de l’assistance militaire américaine, le président a également exprimé ses inquiétudes quant à la possibilité qu’une autre ville ukrainienne tombe aux mains des forces armées russes.

Actualités Récentes sur la Guerre en Ukraine :

en se retirant de la ville d'Avdiïvka, l'armée ukrainienne a donné une victoire à la Russie
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et la vice-présidente américaine Kamala Harris

Adrienne Watson demande aux membres du Congrès américain à approuver « sans délai » cette assistance de 60 milliards de dollars

La porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Adrienne Watson, a exhorté les membres du Congrès américain à approuver « sans délai » cette assistance de 60 milliards de dollars, suite à la grande victoire symbolique remportée par Moscou depuis l’échec de la contre-offensive de Kiev lancée l’été dernier.

L’Ukraine attend depuis des mois le vote de cette aide cruciale, décidée par l’administration de Joe Biden, qui est en campagne pour un deuxième mandat, mais qui est entravée par l’opposition républicaine au Congrès, influencée par Donald Trump.

En cas d’échec, cela reviendrait à « faire un cadeau à Poutine », avait déjà averti la vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris, lors de la conférence annuelle internationale sur la sécurité à Munich vendredi dernier.

Confrontées à une pénurie d’armes, les forces ukrainiennes se sont retirées

La décision de se retirer d’Avdiïvka a été prise par Kiev après des mois de combats intenses et d’attaques renforcées des forces russes visant à conquérir cette ville depuis octobre. Ces affrontements ont entraîné de nombreuses pertes humaines et des destructions importantes.

Confrontées à une pénurie de munitions et à une infériorité numérique sur le champ de bataille, les forces ukrainiennes ont annoncé leur retrait dans la nuit de vendredi à samedi. Cette décision a été qualifiée de « juste » par le président Zelensky, qui l’a justifiée à Munich comme étant destinée à « sauver le plus de vies possible ».

Toutes les Actualités sur la Guerre en Ukraine

Philippe Blanco

est un journaliste passionné et intrépide, né dans la petite ville fictive de Willowbrook en 1975. Dès son plus jeune âge, il a développé une curiosité insatiable pour le monde qui l'entoure, posant des questions et explorant des idées avec une profonde fascination. Il a grandi en rêvant de parcourir le monde et de raconter des histoires qui captiveraient le cœur des gens.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page