Décès de Célébrité

Franz Beckenbauer est mort le 8 janvier 2024 à l’âge de 78 ans d’un cancer

Franz Beckenbauer est mort ce lundi. La légende du football allemand le Kaiser s’est éteint. C’est sa famille qui l’a annoncé à l’agence de presse dpa. L’ancien défenseur central du Bayern Munich et de la Nationalmannschaft nous a quittés à 78 ans.

Franz Beckenbauer : Le plus grand joueur de l’histoire du football allemand s’est éteint

Moins de 72 heures après le décès de Mario Zagallo, le monde du football pleure une autre de ses figures emblématiques. La famille de Franz Beckenbauer a informé l’agence de presse allemande, DPA, de son décès survenu dimanche. Triomphant lors de la Coupe du monde 1974 en tant que joueur, il réitéra cet exploit en 1990 en tant que manager. Franz Beckenbauer est mort à l’âge de 78 ans. Il demeurait une figure colossale du monde du football.

Franz Beckenbauer est mort ce lundi 8 janvier à 78 ans
Franz Beckenbauer lors d’un match avec le Bayern de Munich

Si j’affirmais qu’il va bien, je mentirais et je n’aime pas mentir. Il ne se sent pas bien, il a constamment des hauts et des bas.

Son frère Walter donnait de ses nouvelles

La légende du Bayern Munich, ayant également évolué au sein des équipes de Hambourg et du New York Cosmos, s’était distinguée en remportant à deux reprises le prestigieux Ballon d’or, en 1972 et 1976.

Franz Beckenbauer : Le Kaiser » est mort ce lundi à l’âge de 78 ans

Champion du monde à la fois en tant que joueur et entraîneur, l’ancienne star du Bayern Munich avait également exercé ses compétences en tant qu’entraîneur à l’Olympique de Marseille en France.

Diminué depuis quelques semaines et mois, Franz Beckenbauer a rendu son dernier souffle ce lundi à l’âge de 78 ans. Annonce confirmé par la fédération allemande de football suite aux révélations de plusieurs médias. Quelques jours seulement après le décès du Brésilien Mario Zagallo, une autre légende du football s’est éteinte.

Ancien défenseur central de renom et largement reconnu comme l’un des meilleurs à son poste dans l’histoire du football, Franz Beckenbauer est mort. Il avait honoré le maillot de l’Allemagne à 103 reprises entre 1965 et 1977. En 1974, il avait été l’architecte d’une victoire mémorable lors de la Coupe du monde en tant que joueur. Par la suite, en 1990, il avait réitéré cet exploit en conduisant l’équipe allemande au titre, en tant que sélectionneur.

La légende du football allemand Franz Beckenbauer est mort à 78 ans d'un cancer
Franck Beckenbauer : Le Keser est décédé le 8 janvier 2024 d’un cancer à 78 ans

Une icône disparait du Bayern Munich

Franz Beckenbauer a connu un bref passage sur le banc de l’Olympique de Marseille. Formé et lancé par le Bayern Munich, il a marqué l’essentiel de sa carrière professionnelle entre 1964 et 1977. Au cours de cette période, Beckenbauer a remporté quatre titres en Bundesliga avec le club bavarois et a célébré trois sacres consécutifs en Ligue des champions (1974, 1975 et 1976) en tant que défenseur central de renom.

Après cette période fructueuse en Allemagne, « Kaiser Franz » a succombé aux charmes du New York Cosmos, où il a évolué pendant quatre saisons (1977-1980), avant de faire escale à Hambourg pendant deux saisons. Son parcours l’a ensuite ramené brièvement aux États-Unis pour une ultime pige de 25 rencontres avec les Cosmos.

Au moment de sa retraite de joueur, Beckenbauer a embrassé une carrière d’entraîneur. Il a été sélectionneur de l’équipe de RFA (Allemagne), mettant un terme à ses six années à la tête de la sélection après avoir remporté le titre mondial en 1990 en Italie face à l’Argentine de Diego Maradona.

Franz Beckenbauer est décédé le 8 janvier 2024 d'un cancer
Franz Beckenbauer et Bernard Tapie à l’Olympique de Marseille

Franz Beckenbauer et son court épisode d’entraineur à l’OM

La transition vers le banc de l’Olympique de Marseille a été un court épisode dans la carrière de Beckenbauer. Chargé par Bernard Tapie de guider l’OM vers un premier sacre continental, l’aventure à Marseille a duré quelques mois seulement.

De septembre à décembre 1990. Il a été ensuite remplacé par Raymond Goethals, mais a brièvement assumé le rôle de directeur sportif du club phocéen. Cet intermède dans le football français a ajouté une autre dimension à la carrière riche et variée de l’illustre « Kaiser ».

Une figure emblématique du Bayern Munich

De retour au Bayern Munich, Franz Beckenbauer a inscrit de nouveaux chapitres à son histoire avec le club. Après avoir dirigé l’équipe première en 1994 et en 1996, il s’est établi comme l’une des figures emblématiques de l’organisation. Devenu président du conseil de surveillance, il a occupé cette fonction jusqu’en 2009, moment où il a été remplacé par Uli Hoeness.

L’ancien défenseur central de légende n’a toutefois pas rompu ses liens avec le Bayern Munich. Jusqu’à sa disparition ce lundi, Franz Beckenbauer demeurait le président d’honneur du club munichois, perpétuant ainsi son engagement et son influence dans l’institution qui avait été le théâtre de certains des moments les plus mémorables de sa carrière.

Lire ces Décès de Célébrités :

Le joueur et entraineur Franz Beckenbauer meurt le 8 janvier 2024 à 78 ans
Le joueur légendaire Franz Beckenbauer au Bayern Munich

Ce Décès de Célébrité pourrait vous intéresser : Azzedine Meguellatti est mort à 63 ans à son domicile du Val-d’Oise le samedi 13 janvier 2024

Beckenbauer était malade depuis plusieurs mois

Victime d’une crise cardiaque en 2022, peu de temps avant le Mondial au Qatar, Franz Beckenbauer avait vu son état de santé décliner. Dans un documentaire dédié à sa carrière et diffusé à la télévision allemande, son frère Walter a confirmé les préoccupations croissantes au sein du clan Beckenbauer quant à sa santé.

Voir Tous les Décès des Célébrités

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page