Décès de Célébrité

Jean-François Cordet est décédé à 73 ans le 1er février 2024

Jean-François Cordet est décédé, il avait été préfet de Guyane de 1992 à 1995. Il s’agissait de son premier poste de préfet, avant d’être nommé à la Martinique de 1995 à 1998.

Jean-François Cordet est mort à 73 ans le 1er février 2024

Ses trois années en tant que préfet coïncident avec une période marquante où le paysage politique local subit l’un de ses plus importants changements, avec l’ascension au pouvoir de personnalités politiques qui joueront un rôle clé au cours des deux décennies suivantes.

Il a ainsi été le premier interlocuteur étatique d’Antoine Karam, élu président de région en 1992, de Christiane Taubira, élue députée face à Rodolphe Alexandre en 1993, et de Stéphan Phinera-Horth en 1994 au Conseil général, succédant à Élie Beaver.

Jean-François Cordet est demeuré attaché à la Guyane et a participé à la délégation d’experts pour les résolutions de mars-avril 2017.

Chef de la mission de coopération et d’action culturelle à Dakar

Fils d’officier, après avoir terminé ses études à l’École nationale d’administration (Pierre Mendès France, 1976-78), Jean-François Cordet commence sa carrière en tant que chef de bureau Affaires économiques et Plan à la Direction des Territoires d’Outre-mer et chargé de mission Nouvelle-Calédonie.

Il occupe ensuite le poste de directeur de cabinet du directeur des Affaires politiques, administratives et financières de l’Outre-mer de 1979 à 1981, puis devient conseiller technique au cabinet d’Henri Emmanuelli (secrétaire d’État chargé des DOM-TOM) de 1981 à 1982. Entre 1983 et 1984, Jean-François Cordet est directeur adjoint de cabinet de Christian Nucci (ministre délégué à la Coopération et au Développement), et de 1984 à 1986, il assume la fonction de chef de la mission de coopération et d’action culturelle à Dakar (Sénégal).

Préfet de la région Guyane

À partir de 1986, il est sous-préfet de Saint-Dizier (Haute-Marne) pendant deux ans. Ensuite, il occupe le poste de directeur adjoint du cabinet d’Olivier Stirn (ministre délégué chargé des DOM-TOM) en 1988, et de secrétaire général pour les affaires régionales de Midi-Pyrénées de 1988 à 1991. De 1991 à 1992, Jean-François Cordet est sous-directeur du corps préfectoral et des administrateurs civils au ministère de l’Intérieur.

Sa carrière en tant que préfet débute par sa nomination en tant que préfet de la région Guyane du 27 mai 1992 au 6 janvier 1995. Ensuite, il devient préfet de la région Martinique de 1995 à 1998. Il est nommé préfet de l’Aisne du 15 juillet 1998 au 1er août 2000, puis préfet de Meurthe-et-Moselle du 1er août 2000 au 20 décembre 2004. De 2004 à 2007, Jean-François Cordet est nommé préfet de la Seine-Saint-Denis, où il attire l’attention par la publication d’une note interne critiquant la politique sécuritaire du gouvernement français. En conséquence, il est nommé Directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) de 2007 à 2012, la presse qualifiant cette nomination de « disgrâce ».

Président de l’Observatoire national de la politique de la ville

Après avoir été préfet de la région Picardie et préfet de la Somme de 2012 à 2014, Jean-François Cordet assume les fonctions de préfet de la région Nord-Pas-de-Calais, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, et préfet du Nord depuis le 1er août 2014. Il est ensuite désigné préfet de la région Hauts de France à partir du 1er janvier 2016. Par la suite, il intègre la Cour des comptes en tant que conseiller maître en service extraordinaire le 4 mai 2016.

Sa nomination à la préfecture de la région Picardie est officialisée par le Conseil des ministres le 1er août 2012, succédant à Michel Delpuech, alors en poste à Bordeaux (Aquitaine) depuis le 27 juillet 2012.

Ce Décès de Célébrité peut vous intéresser : Louis Colombani est mort à 92 ans le 29 janvier 2024, sur l’île de Minorque

Le 30 juillet 2014, le Conseil des ministres approuve la nomination de Jean-François Cordet en tant que préfet de la région Nord-Pas-de-Calais, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, et préfet du Nord, remplaçant Dominique Bur. Le 1er janvier 2016, il est reconduit dans ses fonctions en tant que préfet de la Région Hauts de France, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, et préfet du Nord. Il quitte ces responsabilités le 20 avril 2016, succédé par le directeur de cabinet du ministre de l’intérieur Michel Lalande. Optant pour la retraite, il rejoint la Cour des comptes comme conseiller maître en service extraordinaire le 4 mai 2016.

En mars 2017, Jean-François Cordet est désigné président de l’Observatoire national de la politique de la ville, prenant la suite de Jean Daubigny qui occupait ce poste depuis décembre 2015. Il mène également une mission interministérielle en Guyane.

Décès des Célébrités Françaises et Internationales

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page