Décès de Célébrité

Jean-Marie Rausch est mort vendredi 05 janvier 2024 à l’âge de 94 ans à Metz

Jean-Marie Rausch, maire de Metz pendant 37 ans et ministre sous François Mitterrand, est décédé à l’âge de 94 ans. Il a laissé une empreinte significative sur la ville de Metz, ainsi que sur le département de la Moselle et la région Lorraine.

Jean-Marie Rausch décédé le vendredi 5 janvier à l’âge de 94 ans

Il laissera une marque indélébile sur la ville de Metz, la Moselle et la région Lorraine. Bien que souvent associé à la droite politique, il a été un franc-tireur en marge des partis. Son engagement politique l’a également conduit à être ministre d’ouverture sous la présidence de François Mitterrand de 1988 à 1992. En tant que maire, il a dirigé la ville de Metz pendant 37 ans, de 1971 à 2008.

Jean-Marie Rausch : Ancien Maire de Metz est mort à 94 ans
Jean-Marie Rausch dans son bureau de la mairie de Metz dont il a été maire durant 37 ans

Une figure incontournable dans la région lorraine

Jean-Marie Rausch, né en 1929 à Sarreguemines, a fait ses études dans cette ville avant de partir à Paris pour obtenir un diplôme de l’École française de Meunerie. Il entre en politique par le biais de l’industrie et devient maire de Metz en 1971, devenant ainsi une figure incontournable en Lorraine. Élu conseiller général du canton de Metz 3 en 1970, il conserve ce mandat jusqu’en 1988. Il préside également la région Lorraine de 1982 à 1992 et est sénateur de la Moselle pendant plus de 22 ans. Jean-Marie Rausch se situe politiquement à droite et adhère au groupe de l’union centriste.

Jean-Marie Rausch décédé le 5 janvier 2024 à 94 ans
Jean-Marie Rausch (en haut à gauche) a fait partie des trois gouvernements sous Mitterrand

Doté d’un carnet d’adresses conséquent et d’un profil atypique, Jean-Marie Rausch est nommé à plusieurs reprises ministre « d’ouverture » sous François Mitterrand, entre 1988 et 1992. Il occupe successivement les postes de ministre du Commerce extérieur, de ministre délégué chargé des Postes et des télécommunications, et enfin de ministre délégué au Commerce et à l’artisanat. Ces nominations interviennent sous la direction de trois Premiers ministres : Michel Rocard, Edith Cresson et Pierre Bérégovoy.

Record de longévité en tant que maire d’une ville de plus de 100.000 habitants

À l’issue du second tour de l’élection municipale de 2008 à Metz, Jean-Marie Rausch ne fait qu’une brève apparition pour reconnaître sa défaite. Après six mandats passés à la tête de la ville, les dissensions au sein de la droite ont eu raison de l’homme politique mosellan indétrônable. Avant ce revers, il détenait le record de longévité en tant que maire de France d’une ville de plus de 100 000 habitants. Il se retire de la municipalité après 37 ans de règne sans partage.

Jean-Marie Rausch a joué un rôle prépondérant dans la préservation du centre historique de la capitale mosellane et a également contribué à promouvoir l’écologie urbaine, une cause qu’il a défendue aux côtés de Jean-Marie Pelt, son collègue politique et ami, avec qui il a établi l’Institut Européen d’Écologie sur les hauteurs de la colline Sainte-Croix. Ensemble, ils ont créé le plan d’eau à Metz en 1974. Il a dirigé la construction et la rénovation de plusieurs quartiers, dont Pontiffroy et Borny.

L'ancien maire de Metz est mort à 94 ans dans sa maison
Jean-Marie Rausch accompagné de Jacques Chirac en Corrèze.

Jean-Marie Rausch : Un référence dans le milieu Messin

Pendant sa longue carrière politique, Jean-Marie Rausch a assisté à de nombreux événements d’envergure nationale et internationale, comme le geste de Verdun entre Mitterrand et Kohl en 1984 à Verdun ou encore la venue du Pape Jean-Paul II en 1988 à Metz. Il est aussi aux premières loges pour assister aux contestations du plan charbon et aux manifestations monstres de mineurs de fer, puis de charbon en Lorraine.

Il reçoit aussi de nombreux présidents de la République : Georges Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac.

Mort de l'ancien maire de Metz : Jean-Marie Rausch
Jean-Marie Rausch a créé le Centre Pompiou-Metz

Jean-Marie Rausch a marqué son héritage en créant le Centre Pompidou-Metz

L’une de ses dernières grandes réalisations est la réhabilitation du quartier de l’amphithéâtre et l’arrivée du Centre Pompidou Metz, première décentralisation en région d’un musée national parisien, inauguré en 2010.

Un dénouement controversé pour la fin de la carrière politique

Jean-Marie Rausch avait un caractère parfois véhément marque la fin de sa carrière politique, notamment lors de sa démission de la présidence du conseil régional de Lorraine en 1992, suscitant des critiques. Des décisions controversées, telles que l’interdiction du vélo dans les rues de Metz en 2005, ou encore l’interdiction de la mendicité et de la prostitution dans le centre-ville en 2002, sont vivement contestées.

Au cours de sa carrière politique étendue, il désigne ses successeurs potentiels, mais s’attire également des adversaires politiques. Jean-Louis Masson demeure l’un de ses opposants les plus acharnés, engageant une lutte constante tout au long de sa trajectoire. Ses anciennes adjointes, Marie-Jo Zimmermann et Nathalie Griesbeck, se détachent au second tour des élections municipales de Metz en 2008, provoquant des divisions au sein de la droite et aboutissant à sa défaite. La ville bascule à gauche avec l’élection du socialiste Dominique Gros.

Cette Célébrité est Décédée : Robert Grossmann est mort à 83 ans le 24 décembre 2023 à Strasbourg d’un cancer

Suite à son revers aux élections, il se retire de la scène politique, mais demeure actif en apportant publiquement son soutien à divers candidats lors des élections municipales, bénéficiant toujours d’une influence. Malgré les désaccords passés avec certains anciens alliés de droite, il affiche son soutien au socialiste Dominique Gros lors de sa tentative de réélection en 2014. En 2020, il soutient François Grosdidier, qui remporte à son tour la mairie.

Ce Décès de Célébrité pourrait vous intéresser : René Metge est décédé à l’âge de 82 ans le 03 Janvier 2024 à l’hôpital

Auteur de plusieurs livres dont « Le Laminoir et la Puce » paru en 1987

Auteur du livre « Le Laminoir et la Puce« , où il abordait le développement des nouvelles technologies dans le contexte du déclin industriel de la Lorraine, en particulier de la sidérurgie. Après son retrait de la politique, il a écrit « Il suffit de vouloir » en 2011, une autobiographie revenant sur sa carrière politique. Jean-Marie Rausch a partagé sur France Culture les coulisses de sa vie politique, dévoilant anecdotes et réflexions.

Voir Tous les Décès des Célébrités

Philippe Blanco

est un journaliste passionné et intrépide, né dans la petite ville fictive de Willowbrook en 1975. Dès son plus jeune âge, il a développé une curiosité insatiable pour le monde qui l'entoure, posant des questions et explorant des idées avec une profonde fascination. Il a grandi en rêvant de parcourir le monde et de raconter des histoires qui captiveraient le cœur des gens.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page