Décès de Célébrité

Jérôme Armbruster est mort à 53 ans, le 19 janvier 2024, fauché par un automobiliste à Rennes

Jérôme Armbruster est mort à Rennes. Jérôme Armbruster, président d’Hellowork, a perdu la vie dans la nuit de jeudi à vendredi, renversé par un automobiliste. Cette disparition suscite une profonde émotion au sein de la communauté numérique en Bretagne et au-delà.

Jérôme Armbruster meurt fauché par une voiture quelques heures après une visioconférence

En ce jeudi après-midi, comme c’est le cas chaque année ou presque, ils sont assis devant leur écran. De l’autre côté, en visioconférence, le journaliste les interroge pour le bilan annuel et les perspectives de développement d’Hellowork. Parmi les trois membres de la direction présents, se trouve l’incontournable Jérôme Armbruster. Le cofondateur et président de l’entreprise rennaise spécialisée dans le numérique, axée sur l’emploi et la formation, reste fidèle à lui-même. Il oscille entre discrétion, prise de recul et un regard amusé à l’évocation de différents sujets. Rien ne laissait présager que quelques heures, il allait être fauché par une voiture.

Jérôme Armbruster est mort à 53 ans
Jérôme Armbruster est mort à 53 ans

Dans la nuit de jeudi à vendredi, aux environs de minuit, un véhicule de marque Renault aurait approché à une vitesse très élevée sur la route de Lorient à Rennes, au niveau d’un feu tricolore affichant la couleur rouge. Le conducteur n’aurait pas ralenti, alors qu’au même moment, Jérôme Armbruster, qui se déplaçait à vélo, traversait la chaussée. Le choc, d’une violence extrême, a entraîné son décès.

L’automobiliste impliqué a pris la fuite, mais un suspect de 20 ans a été appréhendé à 2 h 40 et placé en garde à vue. Il pourrait faire l’objet de poursuites pour homicide involontaire par conducteur de véhicule terrestre à moteur et délit de fuite, conduite d’un véhicule sans permis, ainsi que conduite d’un véhicule sous l’influence de substances ou plantes classées comme stupéfiants et sous l’emprise d’un état alcoolique.

Une vraie disparition soudaine dans l’écosystème du numérique

La nouvelle de la disparition du chef d’entreprise a suscité une profonde émotion dans l’écosystème numérique, à Rennes et en Bretagne. Elle a également touché les 530 salariés d’Hellowork, dont le siège se trouve dans la capitale bretonne, ainsi que le Groupe Télégramme, auquel l’entreprise du digital est affiliée.

Bouleversés par le drame qui a coûté la vie à notre ami et collègue Jérôme Armbruster, président d’Hellowork, nos pensées émues s’adressent en priorité à son épouse Anke, à ses enfants, ainsi qu’à toute sa famille. Jérôme avait créé et développé RegionsJob, devenue HelloWork, avec ses cofondateurs Guillaume Semblat et Gwenaëlle Quénaon-Hervé, puis mené la société aux sommets des entreprises de la tech emploi avec François Leverger, actuel directeur général, et une équipe soudée et volontaire.

Édouard Coudurier, président du groupe de médias

L’histoire de Jérôme Armbruster, 53 ans, est étroitement liée à celle de RégionsJob, qu’il avait co-fondée en 2000 avec Gwenaëlle Quénaon-Hervé et son ami de longue date, Guillaume Semblat. Guillaume Semblat, évidemment bouleversé par sa disparition, partage des souvenirs profonds de leur amitié. « Jérôme et moi, on s’est connu à la maternelle à Paris. C’est mon meilleur pote, c’est le mec avec qui j’ai passé le plus de temps dans ma vie. Il y avait entre nous une confiance absolue. On était au lycée dans le même quartier, on a passé le bac la même année, on passait les vacances ensemble l’été, au ski. On a fait nos études ensemble à Lille.

Jérôme Armbruster est mort à 53 ans, le 19 janvier 2024, fauché par un automobiliste à Rennes
Jérôme Armbruster est mort à 53 ans, le 19 janvier 2024, fauché par un automobiliste à Rennes

Un mec d’une gentillesse extrême, et même, parfois, un peu trop

À la fin des années 1990, alors jeunes salariés, les deux amis souhaitent créer leur propre entreprise. « On avait réfléchi à des dizaines de projets de création d’entreprise toutes plus farfelues les unes que les autres », se remémore Guillaume Semblat. « Un jour, j’ai appelé Jérôme et je lui ai parlé de cette idée de site d’emploi, qu’on appellerait OuestJob. Il m’a rappelé le lendemain et il m’a dit : « C’est bon, j’ai démissionné, j’arrive. » Puis on a fait venir Gwenaëlle (Quénaon-Hervé, NDLR). » C’est ainsi que Régionsjob est né, devenu le groupe Hellowork.

Jérôme Armbruster était le « techos » du groupe. Sa nomination en tant que président de l’entreprise rebaptisée Hellowork plus tard n’a pas surpris Guillaume Semblat, qui avait lui-même quitté l’aventure il y a quelques années. « Il était capable de tout faire. Mais c’était quelqu’un de très discret, il n’aimait pas se la raconter. Je pense beaucoup à sa famille, à RégionsJob. Je pense à François (Leverger, le directeur général, NDLR), à Gwen. Jérôme avait un rôle important au sein du groupe. Et à titre personnel, c’est une très lourde perte. »

Jérôme Armbruster est mort à 53 ans, la sphère du numérique en seuil !
Jérôme Armbruster du groupe Hellowork est mort à 53 ans, la sphère du numérique en seuil !

Jérôme Armbruster ? Un mec doit, honnête

« Il n’y a pas de mots, tout est inqualifiable dans cette histoire. Tout cela est tellement horrible », réagit de son côté Gwenaëlle Quénaon-Hervé. Co-fondatrice de RégionsJob, la Rennaise se souvient très bien de la première fois où elle a rencontré Jérôme Armbruster. « C’était le jour où on a signé les statuts de l’entreprise. Et qu’on a créé le premier logo. » Ce qu’elle retient de son ami ? « C’était notre élément neutre. Il n’en faisait pas des caisses. Il ne voulait tellement pas se mettre en avant.

Voir ce Décès de Célébrité : Shawn Barber est mort à l’âge de 29 ans le 17 janvier 2024, à son domicile, d’une complication médicale

Des qualités que souligne également Florent Letourneur, patron de We Feel Good et une autre « tête connue » du numérique rennais. « Au-delà d’être le représentant d’une entreprise à succès, Jérôme était un mec bien, droit, honnête. Je me souviens que lorsqu’on a créé notre société Happy to meet you avec François (Gougeon, NDLR), il nous a prêté un bureau chez Régionsjob pendant six mois. Objectivement, c’était un mec adoré par toute son équipe. Je n’ai jamais entendu quelqu’un dire du mal de lui. C’était un homme fiable, fidèle, aidant. »

Voir toutes les Actualités des Décès de Célébrités

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page