Décès de Célébrité

Michael Gambon de la saga des Harry Potter est mort l’âge de 82 ans, d’une pneumonie aiguë

Michael Gambon s’est éteint à 82 ans jeudi 28 septembre 2023, d’une pneumonie. Il restera à jamais le rusé, mais bienveillant Albus Dumbledore de la saga des Harry Potter. Pour de nombreux cinéphiles, l’acteur demeurera associé à des chefs-d’oeuvre aussi variés que l’expérimental et baroque. The Cook, the Thief , His Wife and Her Lover, de Peter Greenaway, ou encore le policier satirique Gosford Park de Robert Altman.

Son timbre inimitable dont il fit la voix de l’oncle Pastuzo dans les deux Paddington, de Paul King. Celle de Franklin Bean dans Fantastic Mr. Fox, de Wes Anderson. Il fut souvent narrateur, notamment pour les frères Coen, dans Hail, Caesar !, et Xavier Dolan, dans The Death & Life.

Sir Michael Gambon est décédé à l'âge de 82 ans.
Sir Michael Gambon dans une émission de télévision américaine

Michael Gambon remporta de nombreux prix Olivier et BAFTA

Né en 1940 d’une mère couturière et d’un père ingénieur, il passa les premières années de sa vie à Dublin, en Irlande. Sa famille partit ensuite s’installer en Angleterre, en prenant soin de demander la citoyenneté britannique pour le jeune Michael. Cela lui permit, des années plus tard, d’être désigné « sir » Michael Gambon par la reine Élisabeth II.

LIRE AUSSI : Shane MacGowan est décédé

Il deviendra alors, à 21 ans, ingénieur comme son père, il décida de poursuivre sa passion pour le jeu. Sur la foi d’un C.V. imaginé de toutes pièces, il fut admis au sein d’une troupe dublinoise. En 1963, impressionné par un monologue de Gambon tiré de Richard III, Laurence Olivier l’embaucha au Royal National Théâtre de Londres.

Sur les planches, l’acteur jouera successivement les rôles-titres dans OthelloMacbethCoriolanLe roi Lear… Les années 1960 et 1970 le virent alterner théâtre et télévision.

Sir Michael Gambon est décédé après avoir reçu un Emmy Award pour Emma
Michael Gambon récompensé d’un Emmy Award pour le Meilleur Acteur dans Emma (2009)

Michael Gambon : une notoriété cinématographique

Suite à de nombreux petits rôles au cinéma, il s’imposa en gangster nouveau riche, cruel et très vulgaire dans The Cook, the Thief, His Wife and Her Lover, un succès mondial de répertoire en 1989. La vengeance que lui réserve Helen Mirren à la fin fit beaucoup jaser.

Gambon se mit alors à apparaître en soutien toujours mémorable dans diverses productions hollywoodiennes. On signalera par exemple, en 1996, le mal aimé Mary Reilly, de Stephen Frears, où Julia Roberts incarne la femme de chambre du docteur Jekyll, joué par John Malkovich. Gambon, en père de l’héroïne, compose un monstre plus terrifiant que Mister Hyde.

En 1999, on se souviendra de Michael Gambon en gros bonnet de l’industrie du tabac dans The Insider (L’initié), de Michael Mann, ainsi qu’en propriétaire terrien décapité dans Sleepy Hollow (La légende de Sleepy Hollow), de Tim Burton.

En 2001, il fut le lord du manoir délicieusement imbuvable dans Gosford Park. L’année suivante, le décès soudain de Richard Harris obligea Warner Bros à trouver un nouveau Dumbledore. Le studio arrêta son choix sur Michael Gambon, à qui Alfonso Cuarón donna les coudées franches pour proposer une interprétation différente, à la fois plus joueuse et chaleureuse. La surprise initiale passée, il devint l’incarnation définitive du personnage.

VOIR AUSSI : Michael Gambon de la saga des Harry Potter est mort l’âge de 82 ans, d’une pneumonie aiguë

Au Today Show, Michael Gambon confie en 2009, au sujet d’Harry Potter : Ça restera un souvenir heureux, d’avoir fait partie aussi longtemps de quelque chose qui est aimé universellement.

Tous les Décès des Célébrités

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page