Décès de Célébrité

Piedad Cordoba est morte à l’âge de 68 ans, le 20 janvier 2024, dans sa ville natale de Medellín

Piedad Cordoba, sénatrice colombienne, est morte à 68 ans. C’est le président colombien Gustavo Petro qui a annoncé son décès. Une proche alliée de la gauche latino-américaine. Elle décède samedi à l’âge de 68 ans dans sa ville natale de Medellín.

Piedad Cordoba est mort à 68 ans dans sa ville natale de Medellín

Avocate de profession, Piedad Cordoba a joué un rôle crucial dans la libération de plusieurs otages détenus par les FARC. Elle a notamment participé aux négociations qui ont abouti à la libération en mai 2012 du journaliste de France 24, Roméo Langlois, retenu par les FARC pendant un mois.

Proche de la gauche colombienne et du leader vénézuélien Hugo Chávez, Piedad Cordoba a également joué un rôle de médiatrice auprès des FARC. Cependant, elle a été la cible des autorités de droite en raison de ses liens présumés avec la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). En avril 2010, une enquête a été ouverte contre elle pour trahison à la patrie. À la suite de cela, elle a été destituée de ses fonctions de sénatrice et interdite d’exercer toute fonction publique. Accusée d’avoir « outrepassé » ses responsabilités de médiatrice entre le gouvernement et l’ancienne guérilla. Malgré cela, une haute cour lui a ultérieurement rétabli ses droits politiques. Cependant, la Cour suprême continuait d’enquêter sur ses liens présumés avec l’ex-guérilla des FARC.

Piedad Cordoba est morte à 68 ans en Colombie
Décès de Piedad Cordoba, la sénatrice colombienne

Des points sombres dans le tableau

Née en 1955 à Medellín, Piedad Cordoba a commencé son engagement politique en rejoignant le Parti libéral colombien. Elle a été élue au conseil municipal de sa ville en 1988, puis au Sénat en 1994. Depuis lors, elle a eu une longue carrière en tant que députée et sénatrice. Elle a même brièvement été candidate à la présidentielle en 2017 avant de rejoindre le bloc des gauches du Pacte historique.

Selon les médias, Piedad Córdoba faisait également l’objet d’une enquête pour des « contacts non autorisés présumés » avec des trafiquants de drogue détenus et en cours d’extradition, dans le but présumé de solliciter leur soutien en faveur de Gustavo Petro lors de la campagne électorale présidentielle.

En mai 2022, Córdoba a été brièvement détenue au Honduras pour ne pas avoir déclaré 68 000 $ en espèces alors qu’elle quittait le pays. L’avocate a plaidé en sa défense, et son arrestation a été annulée quelques jours plus tard.

Ces Décès de Célébrités pourrait vous intéresser :

Piedad Cordoba est morte à 68 ans en Colombie
Piedad Cordoba est morte à 68 ans en Colombie

Son frère Álvaro Córdoba extradé vers les États-Unis

Au début de l’année 2023, son frère, Álvaro Córdoba, a été extradé vers les États-Unis après avoir été recherché pour trafic de drogue. Il était accusé d’avoir coordonné des expéditions de drogue entre une guérilla colombienne et un cartel mexicain. « Personne ne sait que ma sœur est une dirigeante de la gauche latino-américaine. Une situation que je ne peux pas séparer de mon cas (…). En réalité, celle qu’ils recherchent, c’est ma sœur », a affirmé le frère de Córdoba.

Voir tous les Décès de Célébrités

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page