Décès de Célébrité

Robert Grossmann est mort à 83 ans le 24 décembre 2023 à Strasbourg d’un cancer

Robert Grossmann avait rencontré de Gaulle et Malraux. il avait donné une impulsion à la carrière politique de Sarkozy. Il avait aussi établi l’UJP, le plus important mouvement de jeunes gaullistes. Il est mort à 83 ans, la veille de Noël 2023, à Strasbourg.

Robert Grossmann vient de nous quitter. Avec lui, c’est l’un des derniers grands gaullistes alsaciens qui part.

Patrick Hetzel, député LR du Bas-Rhin
Robert Grossmann : Une figure politique alsacienne a disparu a 83 ans
Robert Grossmann était une figure politique alsacienne majeure, il est mort à 83 ans le 24 décembre 2023

Robert Grossmann mentor en politique de Nicolas Sarkozy

En présence de Robert Grossmann, alors président de la Communauté urbaine de Strasbourg et récemment décédé à l’âge de 83 ans, Nicolas Sarkozy avait reconnu en 2003 : « Sans lui, je ne serai pas là. C’est lui qui m’a mis le pied à l’étrier ». Au moment de lui remettre la Légion d’Honneur au Palais Rohan, il avait improvisé un hommage à son mentor.

Chargé en 1974 par Jacques Chirac de rétablir un mouvement de jeunes au sein de l’UNR, l’ex-président de l’UJP, Robert Grossmann, avait repéré le jeune Sarkozy dans un couloir de la rue de Lille. Il l’intégra dans son équipe et le fit intervenir lors du congrès de l’UDR. C’était à Nice en 1975, puis au Bourget l’année suivante devant 20 000 jeunes militants. « Il avait un talent exceptionnel », soulignait Grossmann, qui fut lui-même un orateur remarquable.

Avril 1969 marque le dernier référendum qui conduit le général de Gaulle à démissionner
La révolution manquée d’avril 1969 ?

Un Référendum historique d’avril 1969

À deux semaines du vote historique d’avril 1969, qui sera perdu par le chef de l’État, les gaullistes historiques se bousculaient à la tribune. De sa voix inimitable, André Malraux – que Robert Grossmann reverra plus tard à Verrières le Buisson – rappela à 5000 jeunes enthousiastes qu’ « il n’y a pas de destin par procuration ». Grossmann conservait soigneusement sa photo aux côtés de Malraux. Mais aussi celle du dîner improvisé avec Georges Pompidou, à l’Ancienne Douane. Au cours de la conversation, Pompidou évoqua Corneille et Thomas Mann. Le jeune secrétaire d’État qui l’accompagnait, Jacques Chirac, avait commandé une choucroute royale et de la bière pour tous.

Au lendemain du bouleversement causé par le départ de de Gaulle, l’Alsacien maintint la direction. L’UJP se tint aux côtés de Pompidou, puis collabora avec Delors – également décédé en cette fin d’année – et Chaban sur le projet de la Nouvelle société, avant de le soutenir, après la disparition de Pompidou, dans une campagne électorale désastreuse. Pour les jeunes gaullistes, Chirac resta longtemps celui qui avait trahi Chaban. Robert Grossmann, qui préféra Édouard Balladur en 1995, suivant alors Nicolas Sarkozy, lui reprochait de s’éloigner de la doctrine gaullienne. « Aurait-on imaginé de Gaulle cohabiter avec Mitterrand ? » ironisait-il.

Robert Grossmann etait un passionné de culture

Passionné par l’Alsace, Robert Grossmann s’est focalisé sur sa ville et sa région. En tant que vice-président du conseil régional, en charge de la culture, il a installé, malgré les critiques de l’extrême-droite, des œuvres d’artistes contemporains dans l’espace public et dans le parc de Pourtalès. Après avoir remporté les élections municipales à Strasbourg avec la centriste Fabienne Keller en 2001, il a accédé à la présidence de la communauté urbaine, tout en étant « maire délégué » en charge de la culture, du sport et de l’urbanisme. Durant ce mandat, Robert Grossmann s’est investi pour offrir un musée de son vivant au dessinateur Tomi Ungerer . Il a créé (sa plus grande fierté) : la Médiathèque Malraux pour promouvoir la lecture publique. Après un dernier mandat dans l’opposition, Robert Grossmann a quitté la vie politique en 2014. Il restait pourtant toujours actif sur son blog.

Ce Décès de Célébrité pourrait vous intérresser : Jean-Marie Rausch est mort vendredi 05 janvier 2024 à l’âge de 94 ans à Metz

Auteur d’une dizaine d’ouvrages

Robert Grossmann s’est particulièrement intéressé aux liens de Malraux avec l’Alsace, qu’il considérait comme « sa seconde patrie« . Il avait initié en 2006 des rencontres avec des écrivains baptisées « Bibliothèque idéale », qui ont perduré sous une autre forme. Ces derniers mois, le cancer contre lequel cet homme pudique s’est battu silencieusement durant des années, soutenu par son épouse et ses trois fils, avait fini par prendre le dessus. Ses obsèques religieuses ont été célébrées dans l’intimité familiale par le père assomptionniste Denis Ledogar, car Robert Grossmann, qui lisait énormément, y compris Bossuet, était croyant. « Tout en sensibilité et en délicatesse, alors qu’on n’aperçoit qu’un gros ours », avait gentiment moqué Nicolas Sarkozy il y a vingt ans.

Voir Les Décès Des Célébrités

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page