Décès de Célébrité

Roland Chamard-Bois est mort à 83 ans le 25 janvier 2024 d’une crise cardiaque dans sa maison

Roland Chamard-Bois est décédé d’un cancer à 83 ans à son domicile de à Saint-Aignan-de-Grandlieu. Figure du milieu nantais, il représentait le milieu du grand banditisme des années 1980. Celui des hold-ups et des bars à hôtesses du quai de la Fosse.

Roland Chamard-Bois est mort le 25 janvier 2024 à 83 ans

Malgré les années et la maladie, son nom avait conservé toute sa force. Avec le décès de Roland Chamard-Bois survenu jeudi 25 janvier à l’âge de 83 ans à son domicile de Saint-Aignan-de-Grandlieu, « d’un malaise » selon les informations de Presse Océan, une page particulière de l’histoire de Nantes s’est refermée. Celle des criminels de la grande époque. « Chamard », dont le décès a été confirmé, incarnait le monde du grand banditisme à la manière nantaise.

Roland Chamard-Bois est mort à 83 ans
Roland Chamard-Bois accompagné par deux policiers

Roland Chamard-Bois dans le milieu nantais et la politique

Quand il était jeune, il aurait pu reprendre le commerce prospère de son père, serrurier, établi dans le quartier Saint-Donatien. Cependant, à son retour de la guerre d’Algérie, il prend une tangente inattendue. Il s’engage dans des activités qui ne sont pas recommandées. Roland Chamard-Bois fréquente un cercle particulier, découvrant une atmosphère différente. En 1968, alors que la jeunesse se soulève avec des pavés, lui est arrêté pour la première fois pour recel de vol à main armée. Après sa libération de prison deux ans plus tard, il investit, ou blanchit, de l’argent dans des bars de nuit. Ses établissements brillent sur le quai de la Fosse.

À ce moment-là, son étoile brille intensément. Roland Chamard-Bois fait même un pas dans le monde de la politique. Ancien membre du Service d’action civique (le SAC), on le voit, en 1988, proche de Charles Pasqua, ancien ministre de l’Intérieur de Jacques Chirac.

À l’époque il est décrit comme le chef des activités criminelles locales. Une image qu’il a souvent contestée. Roland Chamard-Bois accumule les ennuis judiciaires, alors que le milieu nantais réalise des braquages spectaculaires. Cependant, les condamnations se font rares. « Il a toujours eu assez d’astuce pour se sortir de situations délicates », a fréquemment observé Franck Renaud, ancien journaliste d’Ouest France. En compagnie de Jacques Laffaille, complice du mercenaire Bob Denard, Roland Chamard-Bois échappe aux poursuites dans l’affaire de la bijouterie Rolex à Genève. Il était soupçonné d’avoir écoulé près de 100 kilos d’or.

Roland Chamard-Bois est mort à l'âge de 83 ans
Tropic Bar : Un des bars à hotesses nantais appartenant à Roland Chamard-Bois

Attaque d’un convoyeur de fonds et trafic de drogue

Mais « Le Gros » a la Police judiciaire sur le dos et un inspecteur tenace. Roland Chamard-Bois est reconnu coupable d’avoir préparé l’attaque d’un convoyeur de fonds, route de Paris, à Nantes, en janvier 1979. Le commando, armé de fusils-mitrailleurs, se fait remettre plus de trois millions d’euros de francs appartenant à un supermarché. Le Nantais écope de six ans de taule.

Ces Décès de Célébrités devraient vous intérresser :

Dernière étape judiciaire en 2009. Le parrain nantais, cheveux gris, amaigri, se retrouve sur le banc des accusés de la cour d’assises spécial de la Vienne pour un vaste trafic de drogue. À l’audience, Roland Chamard-Bois assure être loin de tout ça, et ne plus sortir de chez lui.

Ma seule passion, c’est la chasse, se défend à la barre Chamard-Bois. Ils m’ont fait une image, c’est tout ! Parce que je n’ai jamais fait partie du milieu. Ils parlent des tontons flingueurs, c’est n’importe quoi.

Roland Chamard-Bois (acquitté par le tribunal)

Décès des Célébrités Françaises et Internationales

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page