Décès de Célébrité

Satoshi Kirishima est mort à 70 ans d’un cancer de l’estomac dans un hôpital proche de Tokyo

Satoshi Kirishima est mort à l’âge de 70 ans. La police japonaise a informé les médias nationaux ce lundi que l’ancien activiste de la cellule « Scorpion », est mort. Quelques jours seulement après avoir été découvert dans un hôpital près de Tokyo.

Satoshi Kirishima est mort à 70 ans après 50 ans de cavale

Pendant des décennies, son visage a été présent sur les affiches des personnes recherchées. Devant chaque petit poste de police au Japon. Sur une photo en noir et blanc datant du début des années 1970, Satoshi Kirishima affichait un large sourire. Il portait de grosses lunettes et des cheveux mi-longs. La police japonaise a informé les médias que cet ancien militant d’extrême gauche, en fuite depuis 1975, était décédé. Quelques jours seulement après avoir été localisé dans un hôpital près de Tokyo.

La police japonaise attend encore les résultats des tests ADN pour confirmer officiellement l’identité de Satoshi Kirishima. Toutefois, elle a laissé entendre que l’homme qu’elle a brièvement interrogé dans une chambre d’hôpital à Kamakura, à 60 kilomètres au sud de Tokyo, correspondait à l’individu recherché.

Très affaibli, Satoshi Kirishima s’était enregistré sous le nom d’Hiroshi Uchida à l’hôpital, sans carte d’assurance maladie. Les médecins ont rapidement diagnostiqué un cancer de l’estomac en phase terminale. Face au personnel médical et aux policiers, il aurait admis sa véritable identité. Il a indiqué qu’il « voulait faire face à la mort sous son vrai nom ».

Satoshi Kirishima est mort à 70 ans le 29 janvier 2024, d'un cancer
Satoshi Kirishima était le fugitif des attentats à la bombe des années 1970 au Japon

Qui est Satoshi Kirishima ?

Né à Hiroshima en 1954, Satoshi Kirishima s’était initié aux idéologies de l’extrême gauche japonaise pendant ses années d’études à la Meiji Gakuin University. Il avait fréquenté d’autres activistes avant de rejoindre le Front armé anti-japonais d’Asie de l’Est (EAAJAF). Il a ensuite former une cellule d’actions nommée « Sasori » (scorpion) avec deux compagnons de lutte. Cette cellule interagissait avec deux autres petites cellules de l’organisation, appelées « Okami » (loup) et « Daichi No Kiba » (les crocs de la Terre).

Inspirée par le courant de la Nouvelle gauche, cette entité adhérait à une idéologie marxiste-léniniste tout en se distinguant par sa lutte contre le Japon. Souhaitant réprimander l’impérialisme passé de Tokyo, elle envisageait d’attaquer à la fois les symboles de l’État japonais et les grandes entreprises que le mouvement clandestin estimait avoir bénéficié de ses conquêtes à l’étranger avant et pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’EAAJAF percevait les salariés de ces multinationales non pas comme des partenaires potentiels pour leur projet de révolution prolétarienne, mais comme des adversaires ayant tiré avantage de l’impérialisme et de la colonisation. Selon l’organisation, seuls les travailleurs précaires des quartiers défavorisés étaient dignes d’être associés à leurs plans de guérilla urbaine.

Satoshi Kirishima est mort le 29 janvier 2024 à 70 ans
Satoshi Kirishima était recherché depuis longtemps par la police japonaise

Il opérait de façon autonome

Opérant de manière relativement autonome malgré leur alignement idéologique, les trois groupes ont organisé, au cours des années 1970, environ une douzaine d’attentats à la bombe. Le 30 août 1974, des membres de la cellule Okami ont perpétré un attentat meurtrier en faisant exploser une bombe à retardement puissante, dissimulée dans un pot de fleurs à l’entrée du siège du conglomérat industriel Mitsubishi Heavy Industries dans le quartier de Marunouchi, au cœur de Tokyo. Cette attaque a causé la mort de 8 personnes. Les terroristes auraient ainsi voulu sanctionner l’entreprise pour son soutien en munitions aux troupes américaines impliquées dans la guerre au Vietnam.

Ce Décès de Célébrité peut vous intéresser :

Suite à cette attaque brutale qui avait choqué la population, la police a intensifié ses efforts d’enquête. Le 19 mai 1975, elle a lancé une vaste opération et réussi à appréhender la quasi-totalité des membres de l’EAAJAF. A l’exception de Satoshi Kirishima. Ce dernier, qui n’avait été identifié que tardivement, a toujours été soupçonné d’être le principal responsable de l’attentat commis en avril 1975 à l’Institut de recherche sur l’économie et les industries sud-coréennes à Ginza.

Satoshi Kirishima travaillait sous de fausses identités

Depuis 1975, les autorités n’ont jamais pu retrouver sa trace de manière sérieuse. Ils ont même envisagé à un moment donné qu’il ait quitté le Japon pour vivre à l’étranger. Selon les récents échanges avec le personnel médical, il aurait en réalité vécu en travaillant sous une fausse identité. Souvent pour des entreprises de construction près de Kamakura et de Fujisawa.

Tous les Décès de Célébrités Françaises et Internationales

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page