Economie

La Hongrie supporte la crise du coût de la vie aux marchés de Noël

Les marchés de Noël en Hongrie n’ont plus d’air de fête. En effet, les prix affichés par les commerçants repoussent les hongrois et touristes arrivés en masse. Les Hongrois pourraient se voir privés de la possibilité de passer des vacances dans leur propre capitale.

Le grand marché de Noël à Budapest en Hongrie
Marchés de Noël de Budapest

Les hongrois et touristes aux marchés de Noël désenchantent

Au cœur d’une nuit froide à Budapest, les visiteurs déambulent à travers l’un des marchés de Noël en plein air les plus renommés d’Europe. Ils explorent les stands proposant des spécialités locales dégageant une fumée alléchante. Certains dégustent du vin chaud servi dans des gobelets en papier. La façade de la basilique Saint-Étienne s’illumine d’un spectacle de lumières de Noël.

Même si l’esprit de Noël est présent, de nombreux Hongrois et touristes sont confrontés à des tarifs exorbitants sur les marchés de Noël. La raison de la crise est liée au coût de la vie dans ce pays d’Europe centrale. Sur la place animée de Budapest, lundi dernier, les prix étaient élevés avec un bol de goulasch, la célèbre soupe hongroise, à 12 €, un chou farci coûtant environ 17 €, et un hot-dog à la saucisse affichant plus de 21 €.

Les marchés de Noël en Hongrie infligent des prix inabordables pour les locaux

Dans un pays où le salaire est inférieur à 800 euros par mois, l’augmentation des coûts a suscité chez certains Hongrois le sentiment que les tarifs des marchés ne sont pas adaptés à leurs moyens.

« Ce n’est pas pensé pour les budgets hongrois », déclare Margit Varga, une résidente de la ville de Pecs, dans le sud du pays, qui visite les marchés pour la première fois. Les prix sont tout simplement irréels, que ce soit pour les touristes ou pour les Hongrois.

Les prix des produits alimentaires sur le marché populaire d’Advent Bazilika et sur le marché voisin de la place Vorosmarty ont fait l’objet de nombreuses critiques dans les médias locaux au cours des dernières semaines. Certains ont comparé les prix à ceux de marchés similaires à Vienne. Une ville plus aisée située à moins de trois heures de train, et ont constaté que certains produits alimentaires à Budapest étaient plus chers.

Augmentation forte des prix de la nourriture aux marchés de Budapest
Les prix ont explosés aux marchés de Noël à Budapest

La nourriture du marché de Budapest plus importants que le marché de Cologne

Une touriste londonienne de 29 ans, souligne qu’elle avait récemment visité un marché de Noël à Cologne, en Allemagne. Elle a trouvé que la nourriture du marché de Budapest était « beaucoup plus chère ».

Si la tarification des marchés de Noël est généralement pensée pour les visiteurs étrangers et que l’atmosphère festive a son prix, d’autres facteurs contribuent à l’augmentation des coûts en Hongrie.

LIRE AUSSI : Villages d’avenir 2457 communes françaises sélectionnées

Flambée des prix sur l’alimentaire en Hongrie

L’économie a mis fin à quatre trimestres consécutifs de contraction en septembre. La flambée des prix a frappé le pays au cours des deux dernières années. Pendant la majeure partie de l’année 2023, la Hongrie a connu l’inflation la plus élevée de l’Union européenne à 27 pays, avec des pointes à plus de 25 %.

Les prix des denrées alimentaires, en particulier, ont connu une hausse spectaculaire. Selon l’office statistique de l’UE, Eurostat, la Hongrie a commencé l’année avec des prix d’épicerie en hausse. De près de 50 % par rapport à l’année précédente. Bien que le taux de croissance ait considérablement ralenti au cours des derniers mois, les coûts élevés ont persisté.

VOIR AUSSI : Ce que les problèmes économiques de la Chine signifient pour le monde

Aux marchés de Noël les commerçants adaptent leur prix en fonction du portefeuille des clients

Pour attirer les visiteurs moins fortunés, les vendeurs des deux marchés de Noël de Budapest proposent un menu moins cher.  Pour 1 500 forints (3,94 €), vous aurez droit à un menu de base. En guise d’accompagnement, une tasse de vin chaud vous coûtera environ 3,50 €.

Malgré tout, on craint que certains habitants hongrois puissent encore se retrouver exclus de l’expérience des fêtes de fin d’année.

Voir toutes les Actualités Economiques

Laurent Solesse

Je traite toute l’actualité dans le domaine du sport. Mon travail peut prendre plusieurs formes : consultant sportif, rédacteur ou encore animateur d’une émission sportive. Je suis chargé d’informer le grand public des dernières informations dans ce domaine (compétitions, interviews, reportages, etc.).

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page