Education

Harcèlement scolaire : près d’Aix-en-Provence, une organisation apporte son soutien

Harcèlement scolaire : Ce jeudi, les élèves du CE2 à la terminale auront à compléter un questionnaire sur le harcèlement scolaire. Cette étape marque ainsi leur participation à une journée nationale dédiée à cette problématique.

Les ravages de ce fléau se manifestent dans des vies brisées, à l’instar d’Inès, la fille d’Audrey et Stéphane. Ces parents ont établi une association dans le but de venir en aide aux jeunes victimes.

Harcèlement scolaire : comment réagir
Il faut réagir ensemble face au fléau du harcèlement scolaire

Harcèlement scolaire : Jade, résidant à Aix-en-Provence, partage son expérience « Je pleurais en rentrant de l’école »

Pour la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, une plage de deux heures de cours sera allouée à ce thème dans tous les établissements scolaires de France. L’objectif est d’encourager une discussion ouverte sur un sujet qui affecte encore un enfant sur dix. Il offre un espace aux familles qui se retrouvent démunies face à la situation.

« On ne doit pas minimiser ce que vivent les enfants » : tel est le slogan de la journée de lutte contre le harcèlement scolaire cette année. Il insiste sur la nécessité de parler ouvertement de ce sujet aux enfants afin de prévenir ces situations. Cette approche reflète également la philosophie du gouvernement. Les écoles primaires, collèges, et lycées en France ont ainsi une semaine à partir du 9 septembre pour consacrer deux heures de cours à ce thème. Pendant ce temps, un questionnaire anonyme sera distribué à tous les élèves du CE2 à la terminale dans le but de recueillir des données précises sur le nombre d’élèves victimes de harcèlement scolaire.

Harcèlement scolaire : la jeune Lindsay décédée
Pap Ndiaye reçoit la famille de la jeune Lindsay décédé suite à un Harcèlement scolaire

Derrière le Harcèlement Scolaire, des famille qui souffrent

Derrière ces enfants victimes de harcèlement, se trouvent également des familles, à l’image de celle de Jade, âgée de huit ans à l’époque. L’année dernière, elle a commencé à rencontrer des difficultés avec d’anciennes amies dans son école d’Aix-en-Provence. « Quand je venais les voir, elles m’ignoraient. J’avais changé de groupe d’amies et elles venaient me voir pour me perturber », relate la petite fille. Son récit de harcèlement scolaire ne comporte ni insultes ni coups, mais elle l’a tout de même très mal vécu. « Je pleurais en rentrant de l’école, je n’étais vraiment pas très bien ».

Rachid, le père de Jade, prend rapidement connaissance de la situation. « Nous mettons beaucoup l’accent sur la communication avec nos enfants. Jade nous a donc rapidement parlé de son problème », explique-t-il. Initialement impuissant, il décide d’en discuter à l’école de sa fille, qui intervient rapidement. « L’enseignant a immédiatement convoqué les parents des élèves concernés. Tout a été réglé très rapidement. »

Suicide de la jeune Lindsay suite à un harcèlement scolaire
Suicide de la jeune Lindsay suit à un harcèlement scolaire

Sensibiliser les parents au harcèlement scolaire

Cette histoire est désormais derrière eux, et le père remarque que l’école de sa fille prend de plus en plus d’initiatives contre le harcèlement. Par exemple, elle a mis en place un banc de l’amitié dans la cour. « Il suffit que l’élève s’assoie sur ce banc pour qu’un professeur vienne lui parler », explique Rachid. Le père de Jade reçoit également régulièrement des courriels ou des flyers visant à sensibiliser les parents au harcèlement scolaire. « Je vois que l’école s’investit beaucoup plus cette année, et c’est important », constate-t-il.

Ambassadeur Harcèlement Scolaire

Autre initiative : la mise en place d’un poste d’ambassadeur, occupé par un élève, et c’est Jade qui en a la charge. « Je surveille un peu ce qu’il se passe dans la cour. Quand il se passe quelque chose, soit j’appelle la maîtresse, soit j’interviens », explique la petite fille de neuf ans. Elle tente ensuite de parler avec l’enfant harcelé, une démarche qu’elle a déjà entreprise à plusieurs reprises depuis le début de l’année.

Des Ambassadeurs contre le Harcèlement scolaire
Ambassadeurs contre le Harcèlement scolaire

LIRE AUSSI : Encourager la lecture chez les jeunes avec le Site Lecture jeunesse

Pour Ramadan Aboudou, secrétaire académique adjoint du syndicat SNES-FSU, le harcèlement scolaire est de plus en plus fréquents à l’école. Par rapport à l’année dernière, il y a presque trois, voire dix fois plus de témoignages depuis septembre, à la même période », explique le CPE du collège Darius MILHAUD, dans le 12e arrondissement de Marseille. Bien qu’il se réjouisse de la hausse de ces signalements, il estime que l’école n’a toujours pas les ressources nécessaires pour tous les prendre en charge. « Dans un établissement avec un CPE pour 600 élèves et une psychologue qui s’occupe de plusieurs écoles, c’est compliqué de répondre convenablement aux problèmes des élèves ». Selon lui, la prochaine étape pour réduire le harcèlement est d’obtenir davantage de moyens.

Voir tous les Actualités sur l’Education

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page