Environnement

Vague de chaleur au Brésil : un record de température ressentie de plus de 62°C enregistré à Rio de Janeiro

Le Brésil est frappé par une vague de chaleur très importante. C’est l’été au Brésil où les saisons sont inversées dans l’hémisphère sud. Les autorités brésiliennes intensifient leurs efforts de sensibilisation.

Chaleur au Brésil : une température ressentie de 62,3°C à 9h55

Le 17 mars, la station météo de Guatariba à Rio de Janeiro, au Brésil, a enregistré un record de température réelle de 42°C. Le jour précédent, le ressenti avait déjà atteint 60,1°C. Cette station météo collecte des données depuis 2014. Le ressenti de la température est calculé en prenant en compte la température réelle, l’humidité relative, le vent et la durée d’ensoleillement.

En effet, à mesure que la température et l’humidité relative de l’air augmentent, la sensation de chaleur devient plus intense. Rio de Janeiro est une ville densément peuplée avec six millions d’habitants et de nombreux quartiers pauvres. Elle est devenue une fournaise étouffante, poussant ses résidents à se réfugier sur les plages dans l’espoir de trouver un peu de fraîcheur. Les célèbres plages d’Ipanema et de Copacabana ont été littéralement prises d’assaut.

Record de température au brésil
les brésiliens fuient la chaleur de l’été en se rapprochant de la mer

Une vague de chaleur exceptionnelle frappe le Brésil

Une vague de chaleur exceptionnelle frappe l’Amérique latine. Notamment le Brésil, où c’est actuellement l’été en raison de l’inversion des saisons dans l’hémisphère sud. Le thermomètre a grimpé au-delà de 30°C, voire 35°C, sur la quasi-totalité du territoire samedi et dimanche.

Cette Actualité peut vous intéresser : Le Chili en proie à de violents incendies proche de la capitale Santiago

À Rio de Janeiro, la température a même atteint les 39°C et 40°C pendant ces deux journées, selon TF1. Face à cette canicule, les autorités multiplient les messages de prévention pour protéger la population. Elles recommandent notamment d’éviter toute exposition prolongée au soleil et de bien s’hydrater.

À São Paulo, la plus grande ville d’Amérique du Sud avec une population de plus de 12 millions d’habitants, la journée de samedi a été marquée par la chaleur la plus intense de l’année avec un thermomètre atteignant 34,7°C. Cette température constitue un record pour le mois de mars depuis le début des mesures par l’Institut national brésilien de météorologie (Inmet) en 1943.

Actualités Récents sur l’Environnement

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page