Guerre en Israël
A la Une

La famine est « imminente » dans le nord de Gaza selon des experts soutenus par l’ONU

Famine « imminente » dans le Nord de Gaza. Jusqu’à 1,1 million de personnes pourraient être confrontées au niveau de faim le plus grave à tout moment entre la mi-mars et mai.

La famine est bien « imminente » dans le nord de Gaza

Selon un nouveau rapport d’une autorité mondiale en matière de sécurité alimentaire et de nutrition, les experts prévoient une forte augmentation des décès d’enfants liés à la malnutrition dans la bande de Gaza. Ce rapport met en garde contre des circonstances particulièrement désastreuses pour 300 000 personnes dans la partie nord du territoire.

Le rapport, publié lundi par l’Initiative mondiale de classification intégrée de la phase de sécurité alimentaire, indique que « la famine est imminente dans les gouvernorats du nord et devrait survenir à tout moment entre la mi-mars et mai 2024 ». Créé en 2004 par des agences des Nations Unies et des groupes humanitaires internationaux, ce groupe n’a qualifié de famine que deux fois auparavant : en Somalie en 2011 et au Soudan du Sud en 2017. La famine est bien présente à Gaza.

Famine à Gaza : plus d'un million de personnes pourraient être confrontées au niveau de famine le plus grave
Le spectre de la famine s’abat sur Gaza

1,1 million de personnes à Gaza pourraient être confrontées au niveau de famine le plus grave

Le rapport indique que dans les mois à venir, jusqu’à 1,1 million de personnes pourraient être confrontées au niveau de faim le plus grave. Avec « des taux de malnutrition aiguë alarmants chez les enfants de moins de 5 ans, une surmortalité significative et un risque imminent de famine ».

Ces Actualités sur la Guerre en Israël peuvent vous intéresser :

Selon le groupe, la poursuite des combats et le manque d’accès des organisations humanitaires au nord de Gaza, la première partie du territoire envahie par les forces israéliennes en octobre, ont aggravé la vulnérabilité des 300 000 civils palestiniens qui y restent.

Toute la bande de Gaza confrontée à de graves pénuries de nourriture

Dans toute la bande de Gaza, la population est confrontée à de graves pénuries de nourriture et d’autres biens essentiels. Dans un contexte de bombardements israéliens et d’un blocus quasi total.

Le groupe a également averti que les autres parties de Gaza, y compris les zones centrales et méridionales, pourraient également faire face à un risque de famine d’ici juillet si les pires scénarios se réalisent. Ils ont souligné que l’ensemble des 2,2 millions d’habitants de Gaza sont confrontés à des niveaux élevés de crise aiguë d’insécurité alimentaire.

En décembre, le groupe avait averti qu’une famine pouvait survenir dans les six mois à Gaza, à moins que les combats ne cessent immédiatement et que davantage de fournitures humanitaires n’arrivent sur le territoire. Le dernier rapport souligne que les conditions nécessaires pour prévenir la famine ne se sont pas améliorées depuis lors.

Selon les critères du groupe, une famine est déclarée lorsque trois conditions sont remplies : au moins 20 % des ménages souffrent d’un manque extrême de nourriture ; au moins 30 % des enfants souffrent de malnutrition aiguë ; et au moins deux adultes ou quatre enfants sur 10 000 personnes meurent chaque jour de faim ou de maladies liées à la malnutrition.

Actualités Récentes sur la Guerre en Israël

Paul Duval

Je relate les événements et autres actualités en France et à l'international. J'analyse et traite les informations afin de les rendre accessibles par tous, qu’il s’agisse de passionnés d'actus ou non. Pour cela, je réalise une veille informationnelle constante afin de ne manquer aucune actualité..

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page