Guerre en Israël
A la Une

Les tensions entre l’Iran et les États-Unis risquent de s’intensifier

Une montée des tensions militaires entre l’Iran et les États-Unis semble possible. En cause, l’attaque par une milice irakienne affiliée à Téhéran, ayant entraîné la mort de trois soldats américains en Jordanie.

Trois militaires américains tués et une trentaine de blessés

Montée des tensions entre l’Iran et les États-Unis : les hostilités dans la bande de Gaza suscitent le risque d’une escalade au Moyen-Orient. Depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas le 7 octobre, l’Iran et ses alliés ont lancé 150 attaques de drones et de missiles. Notamment contre des bases américaines dans la région pour exprimer leur soutien aux Palestiniens. Dimanche, l’une de ces attaques a réussi à atteindre sa cible.

Trois militaires américains stationnés dans une base à la frontière entre la Jordanie et la Syrie ont été tués. On compte une trentaine d’autres blessés par l’explosion d’un drone. Cette fois-ci, le tir n’a pas pu être intercepté, car un drone américain revenait à la base simultanément. Ce qui a provoqué la confusion, a révélé le « Wall Street Journal ».

C’est la première fois que la Jordanie est prise pour cible. Jusqu’à présent, les différentes milices pro-iraniennes menaient des attaques en Irak ou en Syrie. La nébuleuse d’organisations alliées de l’Iran, communément appelée « la Résistance islamique », a revendiqué cette attaque. En visant la Jordanie, elle s’en prend à un allié très loyal des États-Unis.

Tensions de plus en plus vives entre l'Iran et les États-Unis
Le Hams salue l’attaque des drones

Montée des tensions entre l’Iran et les États-Unis : Le Hamas salue l’attaque des drones

Le gouvernement iranien a nié toute implication directe dans l’attaque, mais a exprimé son soutien aux responsables du raid.

Il s’agit d’un conflit entre les États-Unis et des groupes de la résistance qui réagissent ainsi au génocide commis par le régime sioniste (Israël).

Le ministère iranien des Affaires étrangères

De son côté, le Hamas a salué l’attaque, affirmant que c’était un message adressé à l’administration américaine contre la poursuite de l’agression américano-sioniste dans la bande de Gaza, qui risque de provoquer une explosion régionale. Les tensions entre l’Iran et les États-Unis n’ont pas fini de monter..

Le président des États-Unis n’a pas encore révélé sa stratégie :

Joe Biden répondra au moment opportun et de la manière qu’il aura choisie. De manière « très conséquente. Nous ferons ce que nous devons faire pour protéger nos troupes, nos installations et nos intérêts de sécurité nationale dans la région. Nous ne recherchons pas la guerre avec l’Iran

John Kirby, porte-parole du Conseil national de sécurité

Joe Biden, en pleine élection présidentielle, doit montrer sa détermination face au Hamas
En pleine élection présidentielle contre Donald Trump, Joe Biden doit montrer toute sa détermination

En pleine élection présidentielle, Joe Biden doit montrer sa détermination

Selon un responsable du ministère israélien de la Défense, jusqu’à présent, « les Américains se sont limités à répondre de manière ponctuelle et limitée aux attaques menées par les milices pro-iraniennes depuis le début de la guerre à Gaza, afin d’éviter de s’embourber tout en veillant à ménager l’Iran ».

« Le raid en Jordanie pourrait modifier les règles du jeu. Cependant, un possible affrontement direct avec l’Iran va à l’encontre de la tendance actuelle. Elle est marqué par un retrait militaire américain dans la région, notamment négocié en Irak », ajoute ce responsable.

En réalité, Joe Biden, en pleine campagne pour sa réélection, devra démontrer sa fermeté. Les tensions entre l’Iran et les États-Unis montent et les élus républicains du Congrès l’accusent déjà de faiblesse. Le président du comité du renseignement du Sénat, Marco Rubio, a appelé à des « représailles directes sur l’Iran » en regrettant que cela n’ait pas été fait il y a déjà deux mois, comme il le demandait.

Les États-Unis paient le prix de leur soutien à Israël
Les États-Unis paient le prix de leur soutien à Israël danas le conflit

Les États-Unis paient le prix de leur soutien à Israël dans le conflit à Gaza

Antoine Basbous, directeur de l’Observatoire des pays arabes, est d’avis que « l’Iran a cherché à tester les États-Unis et répétera l’expérience si ces derniers n’y répondent pas. Joe Biden ne peut se permettre de ne pas riposter, surtout en année électorale, sinon cela affecterait considérablement la crédibilité de la dissuasion de Washington, vis-à-vis des intérêts iraniens et pas seulement à l’égard des proxies. Washington a déjà frappé des milices pro-iraniennes en Irak, ainsi que les Houthis au Yémen, sans grand succès. Cela pourrait donc éventuellement mener à des frappes sur le sol iranien lui-même. On sait que l’Iran ne répond qu’à la force et cède quand elle est confrontée à une résistance, comme cela a été récemment observé après des échanges de missiles avec le Pakistan ».

Des tensions entre l’Iran et les États-Unis qui paient le prix de leur soutien à Israël dans le conflit à Gaza. Ils ont mis en place un pont aérien pour l’approvisionnement en armes et en munition. Tout en fournissant un soutien diplomatique à l’État hébreu, malgré certaines critiques à l’égard du gouvernement de Benyamin Netanyahou.

Cette Actualité sur la Guerre en Israël peut vous intéresser : Gaza : Le Hamas annonce la mort de deux otages israëliens dans une vidéo

Israël a intensifié ses opérations aériennes en Syrie
Opérations aériennes en Syrie

Tensions entre l’Iran et les États-Unis : Israël a intensifié ses opérations aériennes en Syrie

En théorie, une action militaire américaine contre l’Iran serait probablement bien accueillie par Israël. La République islamique ne dissimule pas son intention de vouloir « rayer de la carte » l’État hébreu. Les Iraniens continuent à développer leur programme nucléaire. Les activités d’enrichissement de l’uranium, nécessaires pour produire un arsenal atomique, ont pris de l’ampleur ces derniers mois. De son côté, Israël n’est pas resté passif.

Depuis le 7 octobre, Israël a intensifié ses opérations aériennes en Syrie en ciblant des convois d’armes iraniennes destinés au Hezbollah. Ils procédent à des « éliminations ciblées » d’officiers et de conseillers militaires iraniens présents dans ce pays. Parallèlement, Israël et l’Iran sont engagés dans une guerre cybernétique clandestine où tous les moyens, même les plus sournois, sont employés. Cette situation alimente les craintes d’un conflit ouvert à long terme entre les deux nations.

Toutes les Actualités sur la Guerre en Israël

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page