Justice et faits divers
A la Une

Equateur : Adolfo Macias dit « Fito » s’est évadé. Etat d’urgence suite à l’évasion de l’ennemi public N°1

Adolfo Macias, alias « Fito », chef du plus grand gang criminel s’est évadé. L’Équateur est en état d’alerte après l’évasion de l’ennemi public numéro 1. Le président Daniel Noboa a décrété l’état d’urgence, y compris dans le système pénitentiaire.

Je viens de signer le décret sur l’état d’urgence pour que les forces armées aient tout le soutien politique et juridique dans leurs actions.

Daniel Noboa, président de l’équateur

Adolfo Macias dit "Fito" s'est évadé de la prison en Equateur
Fito lors de son arrestation par les autorités équatoriennes

L’armée est autorisée à opérer pendant 60 jours au maintien de l’ordre dans les rues et les prisons, avec un couvre-feu de 23h00 à 05h00. Les forces de sécurité sont mobilisées pour retrouver Adolfo Macias. Il aurait fui quelques heures avant une opération de contrôle menée dans la prison de Guayaquil. Selon le secrétaire à la communication du gouvernement Roberto Izurieta, évoquant des « infiltrations ».

Evasion de Fito : Enquête sur deux gardiens de la prison

Le parquet équatorien a ouvert une enquête contre deux fonctionnaires pénitentiaires suspectés d’avoir participé à l’évasion de Adolfo Macias. Le chef du gang criminel des « Choneros » purgeait une peine de 34 ans de prison pour crime organisé, trafic de drogue et meurtre.

Bien que le chef de la police ait admis l’absence de « Fito » dans sa cellule de haute sécurité, le parquet enquête sur cette évasion. « Fito » s’était déjà évadé en 2013 avant d’être repris après trois mois. Les autorités équatoriennes ont dénoncé le niveau d’infiltration des groupes criminels dans l’État et qualifié le système pénitentiaire d’échec. La recherche de « Fito » est en cours, et le président Noboa a souligné que la paix ne serait rendue aux Équatoriens qu’une fois le criminel retrouvé.

Des détenus allongés dans la cour des prisons

Des policiers et des militaires lourdement armés ont effectué des opérations dans plusieurs prisons en Équateur. Notamment celles où des gardiens étaient séquestrés par des détenus armés de couteaux. Les forces armées ont diffusé des vidéos montrant des détenus allongés dans la cour des prisons, les mains sur la tête. L’administration pénitentiaire a déclaré qu’aucune personne n’avait été blessée lors de ces incidents. Le président Noboa a souligné que des mesures étaient prises pour reprendre le contrôle des prisons.

Cet article pourrait vous intéresser : Azerbaïdjan : Martin Ryan, un ressortissant français interpellé pour espionnage

Equateur : Etat d'urgence dans tout le pays après l'évasion de Fito
Des détenus sur le toit de la prison de Turi, à Cuenca (sud), en Equateur

LIRE AUSSI : Equateur : Prise d’otages en direct sur un plateau télé, le pays en état de conflit armé interne

Adolfo Macias : Violence organisé en Équateur

Adolfo Macias a attiré l’attention des médias après l’assassinat début août d’un des principaux candidats à l’élection présidentielle. La victime avait signalé peu avant son exécution des menaces de mort émanant du chef des « Choneros ». Cet événement a mis en lumière la violence liée au crime organisé en Équateur et la menace que représentent certains groupes criminels pour la stabilité politique du pays. L’évasion de « Fito » et les soulèvements dans les prisons ajoutent un nouvel élément à cette situation complexe et soulignent les défis auxquels les autorités équatoriennes sont confrontées dans la lutte contre la criminalité organisée.

Voir toutes les Actualités de la Justice et des Faits Divers

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page