Justice et faits divers
A la Une

Démission de Dave Calhoun patron de Boeing en plein tourment

Dave Calhoun prend acte de démission et quittera ses fonctions à la fin de l’année. Le nom de son successeur a déjà été annoncé. Plusieurs autres départs au sein de la direction de Boeing ont également été annoncés.

Dave Calhoun démissionne de chez Boeing après une série noire

Trois ans après le tragique crash d’un 737 MAX de la compagnie Ethiopian Airlines, qui a coûté la vie à 157 personnes, la crise persiste chez Boeing. Dave Calhoun a du remettre sa démission à Boeing. Plusieurs incidents ont eu lieu ces derniers mois. Un particulièrement marquant en janvier, où une vidéo montrant la porte d’un 737 MAX se détachant en plein vol a fait le tour du monde.

D’autres événements récents, tels qu’une roue perdue au décollage, un incendie à bord, ou encore une aile se désintégrant en plein vol, contribuent chaque semaine à entacher davantage la réputation de Boeing et à éroder la confiance envers la société. Cette série noire a débuté le 5 janvier dernier, lorsque la porte d’un Boeing 737 Max 9 d’Alaska Airlines s’est détachée en plein vol au-dessus des États-Unis.

Ces dysfonctionnements affectent la compétitivité de Boeing dans sa rivalité avec le fabricant européen Airbus.

Le PDG de Boeing Dave Calhoun a démissionné de ses fonctions
Dave Calhoun a démissionné de son poste de PDG chez Boeing

Il est temps de remplacer le capitaine du navire

La démission du PDG de Boeing, annoncée ce 25 mars, intervient à un « moment décisif » pour l’avionneur américain. Dans une lettre adressée à ses employés, Dave Calhoun déclare : « Comme vous le savez tous, l’accident du vol 1282 d’Alaska Airlines a été un moment décisif pour Boeing. Nous devons continuer à répondre à cet accident avec humilité et transparence totale. Nous devons également inculquer un engagement total envers la sécurité et la qualité à tous les niveaux de notre entreprise ».

Concrètement, Dave Calhoun devrait continuer à diriger Boeing jusqu’à la fin de l’année, selon un communiqué de l’entreprise. « Lorsque le navire a heurté des icebergs non pas une mais plusieurs fois, alors il est temps de remplacer le capitaine du navire ». A commenté Russel Hackmann, président de Hackmann Wealth Partners, dans une déclaration à Reuters.

Dave Calhoun patron de Boeing vient d'annoncer sa démission
Démission de Dave Calhoun directeur général de Boeing

Toute la gouvernance remaniée

Mais ce n’est pas le seul changement survenu. Trois mois après cet incident, c’est toute la gouvernance qui est renouvelée. Le remaniement concerne également Stan Deal, directeur de la division de l’aviation commerciale, qui est remplacé avec effet immédiat par Stephanie Pope, l’actuelle directrice d’exploitation du groupe. Vers 12h45 GMT, dans les échanges électroniques avant l’ouverture de la Bourse de New York, le titre de l’avionneur grimpait de 3,4% à 195,25 dollars.

Le président du conseil d’administration, Larry Kellner, a en outre “informé le conseil qu’il ne prévoyait pas de se représenter lors de la prochaine élection”, à l’occasion de l’assemblée générale annuelle des actionnaires. Il occupait ce poste depuis fin 2019. Le conseil d’administration a choisi Steve Mollenkopf, membre du conseil exécutif de Boeing et ancien patron du fabricant de puces Qualcomm, pour lui succéder. À ce titre, Steve Mollenkopf sera chargé de trouver un nouveau directeur général pour Boeing.

Ce n’est jamais bon signe quand un PDG s’en va. Ce n’est qu’un gros titre et cela n’affectera pas le manque structurel de problèmes de surveillance qui continuent de tourmenter le nom.

David Wagner, Gérant de Portefeuille
Démission Dave Calhoun patron de Boeing
Le PDG de Boeing Dave Calhoun vient de démissionner

Dave Calhoun recruté pour redresser la barre après le fiasco de 2019

Les problèmes chez Boeing ne se sont pas déclenchés avec l’arrivée de Dave Calhoun. Au contraire, l’homme avait justement été recruté pour redresser la barre après le fiasco de 2019. En octobre 2018, un crash d’un Boeing 737 Max de Lion Air s’est en effet produit en Indonésie. Quelques mois plus tard, c’est en Ethiopie qu’un autre Boeing s’est écrasé, provoquant la mort de plus de 150 personnes. Or la stratégie court-termiste de l’avionneur, basée sur une maximisation des profits, est pointée du doigt.

Actualité Récente : Un pilote américain qui s’était présenté ivre avant son vol vers New York, écope de 10 mois de prison

En 2005, le groupe avait en effet vendu à un fonds d’investissement canadien sa filiale Wichita Division, rebaptisée Spirit Aerosystems. En tentant ainsi de réduire les coûts de production. Or Spirit Aerosystems et Boeing sont dans le viseur de l’Agence américaine de l’aviation (FAA). Il a repéré des “problèmes de non-conformité”. Cette dernière attend de Boeing qu’il présente d’ici trois mois un “plan d’actions correctives complet visant à résoudre les problèmes systémiques de contrôle qualité”. Dans ce sillage de changement de gouvernance, Boeing a annoncé le 8 mars dernier son intention de racheter Spirit Aerosystems. Les deux industriels sont actuellement en négociation. Un signe, 20 ans après la vente de cette filiale, que la course à la rentabilité portée par sa politique d’externalisation a eu un effet dévastateur.

Actualités Récentes France et Monde

Philippe Blanco

est un journaliste passionné et intrépide, né dans la petite ville fictive de Willowbrook en 1975. Dès son plus jeune âge, il a développé une curiosité insatiable pour le monde qui l'entoure, posant des questions et explorant des idées avec une profonde fascination. Il a grandi en rêvant de parcourir le monde et de raconter des histoires qui captiveraient le cœur des gens.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page