Justice et faits divers

Charaf-Din Aberouz en garde à vue après avoir proféré des menaces de mort à un avocat

Charaf-Din Aberouz a proféré des menaces à l’encontre de l’avocat Thibault de Montbrial, qui défendait la famille de Jessica Schneider, assassinée en 2016 à Magnanville. Un signalement d’un gendarme, chargé d’assurer la sécurité de l’audience, serait à l’origine de cette procédure, selon Thibault de Montbrial, contacté par Libération.

Charaf-Din Aberouz est de nouveau en affaire avec la police. Son frère cadet Mohamed Lamine Aberouz avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour complicité dans l’assassinat d’un couple de policiers à Magnanville dans les Yvelines. En 2016, a vu sa garde à vue prolongée pour menaces de mort à l’encontre d’un avocat, a indiqué le parquet de Paris ce samedi 14 Octobre au soir.

Agé de 37 ans, il a été interpellé samedi puis « placé en garde à vue pour menaces de mort » à l’encontre de l’avocat Thibault de Montbrial, qui défendait la famille de l’agente administrative tuée dans l’attentat, Jessica Schneider, a précisé le parquet confirmant une information du Journal du dimanche. Ces menaces ont été proférées à la fin d’une audience du procès de son frère, commencé le 25 septembre et qui s’est achevé ce mercredi.

Attentat de Magnanville le frère de Mohamed Lamine Aberouz
Attentat de Magnanville: le frère de Mohamed Lamine Aberouz

Charaf-Din Aberouz sur les bancs du public lors du procès de son frère

Charaf-Din Aberouz a suivi avec assiduité sur les bancs du public le procès de son cadet, âgé de 30 ans. Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec une peine de sûreté de 22 ans, Mohamed Lamine Aberouz a décidé de faire appel et sera donc rejugé. Venu témoigner au procès de l’attentat de Magnanville, Charaf-Din Aberouz, 37 ans, coupe militaire au débit saccadé, avait pourtant tenté de démontrer qu’il s’était rangé.

LIRE AUSSI : Rédoine Faïde a utilisé 13 planques en cavale

Proche de Larossi Abballa, qui avait assassiné le couple de policiers au nom de l’organisation Etat islamique avant d’être abattu, Charaf-Din Aberouz avait été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste dans le cadre de cette affaire, avant de bénéficier finalement d’un non-lieu.

Connu des services antiterroristes, Charaf-Din Aberouz a déjà été condamné à cinq ans de prison pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste après avoir tenté de rejoindre en 2011 un camp d’entraînement d’Al-Qaida dans les zones tribales du Pakistan.

Retrouvez toute l’Actualité de la Justice et des Faits Divers

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page