Justice et faits divers
A la Une

Le convoi des agriculteurs s’approchera de Rungis d’une manière ou d’une autre

Le convoi des agriculteurs, parti d’Agen lundi, compte désormais entre 200 et 300 tracteurs. Il espère arriver à Rungis mercredi, malgré le dispositif déployé par les forces de l’ordre pour les tenir à distance.

Le convoi des agriculteurs à approche de Rungis

Le convoi des agriculteurs parti du Sud-Ouest à l’initiative de la Coordination rurale pour « investir » le marché de gros de Rungis (Val-de-Marne) a effectué une halte mardi soir dans un champ du Loir-et-Cher pour y passer la nuit, constatée par un journaliste de l’AFP.

C’est sur les terres d’un agriculteur sympathisant du mouvement, à Pierrefitte-sur-Sauldre, entre Vierzon et Orléans, à 170 km de Rungis, que le cortège de 200 à 300 tracteurs est arrivé peu avant 22h00. « Bienvenue en Sologne, nous sommes solidaires, nous rencontrons les mêmes problèmes que vous », a lancé le propriétaire des lieux.

Les tracteurs du convoi des agriculteurs en route pour Paris Rungis
Le convoi des agriculteurs sur les routes de France pour gagner Paris Rungis


Après avoir quitté l’autoroute A20, le cortège a emprunté pendant plusieurs heures des petites routes. Sous une étroite surveillance des forces de l’ordre. À deux reprises, les gendarmes ont essayé de bloquer leur avancée. Les manifestants ont toutefois réussi à les contourner, ont-ils rapporté.

Les habitants apportent leur soutien aux agriculteurs

Dans les villages traversés, de nombreux habitants étaient sortis pour les saluer et applaudir leur passage, arborant parfois des drapeaux français, comme l’a constaté un journaliste de l’AFP. Initialement une trentaine au départ d’Agen lundi matin, les manifestants, mobilisés à l’appel de la Coordination rurale du Lot-et-Garonne, ont été rejoints dans leur périple par des agriculteurs des zones traversées, atteignant un effectif de 400 à 500 personnes mardi soir, selon Serge Bousquet-Cassagne, le président de la chambre d’agriculture du Lot-et-Garonne, qui les a rejoints dans le Loir-et-Cher.

Je suis très fier de vous ! Vous allez mener ce combat parce que si on ne mène pas ce combat, on est morts », a-t-il lancé aux manifestants. Demain, il y aura des surprises, on est complètement motivés : on ne redescendra pas sans aller à Rungis d’une manière ou d’une autre.

 Serge Bousquet-Cassagne, président de la chambre d’agriculture du Lot-et-Garonne

Ces articles sur la manifestation des agriculteurs peuvent vous intéresser :

Convoi de tracteurs pour Rungis
Un convoi du lot-et-garonne sur la route direction Rungis

Les agriculteurs prévoient de reprendre la route mercredi en direction du marché d’intérêt national (MIN) de Rungis. C’est le poumon alimentaire de toute l’Île-de-France et représente une cible symbolique de leur mouvement de protestation.

Ils ont l’intention d’arriver à Rungis « dans la journée », malgré le dispositif des forces de l’ordre déployé pour les maintenir à distance, y compris des blindés aux abords du marché d’intérêt national (MIN).

Toutes les actualités sur la Justice et les Faits Divers

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page