Justice et faits divers
A la Une

Equateur : Prise d’otages en direct sur un plateau télé, le pays en état de conflit armé interne

La déclaration du président selon lequel son pays serait en « état de conflit armé interne » fait suite à l’évasion de Adolfo Macias dit « Fito ». L’équateur est confronté à un déchaînement de violence, suscitant de sérieuses préoccupations, notamment de la part de Washington.

La situation en Équateur semble extrêmement tendue. Des hommes armés prenant en otage des journalistes et d’autres employés sur le plateau d’une télévision publique à Guayaquil. La réponse du président Daniel Noboa a été de déclarer l’état de « conflit armé interne » et d’ordonner la « neutralisation » des groupes criminels impliqués dans le narcotrafic. Cette réponse est relative à l’évasion de l’ennemi public n°1, Adolfo Macias. Egalement connu sous le nom de « Fito », chef du plus grand gang criminel du pays. La situation est en évolution, et les détails précis du bilan et des développements ultérieurs ne sont pas encore clairs.

Nous sommes extrêmement préoccupés par la violence d’aujourd’hui et la prise d’otage en Equateur

Brian Nichols, chef de la diplomatie américaine pour l’Amérique latine

Les États-Unis ont condamné les attaques en Équateur, qualifiant la situation d’éhontée. Un porte-parole du département d’État a affirmé que les États-Unis sont en contact étroit avec le président Daniel Noboa et le gouvernement équatorien. Ils sont prêts à fournir une assistance si nécessaire. La situation demeure très instable et évolutive, avec un engagement continu des États-Unis pour soutenir l’Équateur dans ces circonstances difficiles.

Une prise d’otage hallucinante en direct sur un plateau télé

Les scènes surréalistes de la prise d’otages et de l’intervention de la police ont été diffusées en direct par la chaîne publique TC en Équateur. Une femme implore les assaillants de ne pas tirer pendant que ceux-ci, armés de pistolets, fusils à pompe, et grenades artisanales, contraignent violemment les personnes terrorisées à se mettre au sol. Certains assaillants étaient encagoulés, d’autres portaient capuches et casquettes. Plusieurs d’entre eux faisaient des signes de reconnaissance associés aux bandes criminelles impliquées dans le narcotrafic en Équateur.

Ils sont entrés pour nous tuer, mon Dieu protégez-nous

Un correspondant de l’AFP dans un message WhatsApp

Au milieu des coups de feu, la diffusion de ces images se poursuit en direct pendant de longues minutes. Extinction des lumières sur le plateau et la caméra qui se fige. Jusqu’à apparemment l’intervention de la police aux cris de « Police, police ».

Panique en équateur : les habitants en état d'alerte
Panique en équateur l’état d’urgence généralisé dans tout le pays

Conflit armé interne : 139 gardiens sont retenus en otage

La crise a débuté dimanche avec l’évasion spectaculaire d’Adolfo Macias, alias « Fito », 44 ans, le chef des « Choneros », un gang d’environ 8.000 hommes. Il est devenu le principal acteur du trafic de drogue florissant en Equateur.

Lire cet article en rapport : Qui est Fito, ex-chauffeur de taxi devenu avocat en prison qui sème la terreur en équateur ?

Souvent décrit comme l’ennemi public numéro 1 et soupçonné d’être impliqué dans le retentissant assassinat de l’un des principaux candidats à la présidentielle en août 2022, l’homme s’est volatilisé d’un établissement de haute sécurité dans le vaste complexe de Guayaquil où il purgeait depuis 2011 une peine de 34 ans de privation de liberté pour crime organisé, trafic de stupéfiants et meurtre. Il s’était déjà évadé en 2013 d’une prison de haute sécurité et avait été repris trois mois après.

Cet article pourrait vous intéresser : Azerbaïdjan : Martin Ryan, un ressortissant français interpellé pour espionnage

L’échappée de « Fito » a été suivie de plusieurs révoltes et séquestrations de gardiens dans diverses prisons. Le tout a été relayé par des vidéos terrifiantes diffusées sur les médias sociaux montrant les prisonniers menacés par les couteaux de détenus masqués. De nouvelles sont apparues, montrant la mise à mort d’au moins deux gardiens, par arme à feu et pendaison.

Voir toute l’Actualité de la Justice et des Faits Divers

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page