Justice et faits divers

Il menace de mort Gérard Darmanin sur Instagram, 14 mois de prison ferme

Il menace de mort Gérard Darmanin et vient d’être condamné à une peine de 14 mois de prison ferme. Cette peine a été prononcée ce mercredi 17 janvier 2024 par le tribunal judiciaire de Rennes. L’homme avait proféré des menaces de mort à l’encontre du ministre de l’Intérieur via son compte Instagram.

Il partage la photo de Darmanin accompagné d’un émoji représentant un couteau placé sur son cou

Le 17 octobre 2023, un homme de 25 ans avait partagé sur son compte Instagram une photo de Gérald Darmanin, accompagnée d’un émoji représentant un couteau placé sur son cou. Cette publication faisait suite à une déclaration du ministre de l’Intérieur annonçant le renforcement des contrôles à la frontière franco-belge. La décision du ministre intervenait quelques heures après l’attentat survenu en Belgique la veille. Elle s’inscrivait dans le contexte géopolitique du conflit israélo-palestinien. En conséquence, l’homme a été condamné à 14 mois de prison ferme par le tribunal judiciaire de Rennes. Pour menaces de mort proférées sur les réseaux sociaux.

Menace sur Gérard Darmanin : 14 mois de prison ferme contre le prévenu
Il menace de mort sur Instagram Gérard Darmanin et écope de quatorze mois de prison ferme

Des fichiers en liens avec les organisation d’Al-Qaïda et Daesh retrouvés à son domicile

Lors de la perquisition, les forces de l’ordre ont découvert de nombreux fichiers en lien avec les organisations terroristes Al-Qaïda et Daesh. À l’audience, l’homme, poursuivi pour menace de mort, a refusé de répondre aux questions relatives à ces documents. Il nie catégoriquement l’idée selon laquelle il pourrait être sympathisant de ces deux organisations terroristes.

Malgré les relances répétées sur sa pratique religieuse, il insiste en déclarant :

Je ne suis pas là pour parler de ma religion. Je suis ici pour discuter de l’infraction qui me est reprochée. Votre intention semble être d’associer ma religion aux faits qui me sont reprochés.

L’homme accusé de menace de mort sur Gérard Darmanin

La police retrouve des fichiers en liens avec les organisation d'Al-Qaïda et Daesh lors de la perquisition
Des fichiers en liens avec les organisation d’Al-Qaïda et Daesh retrouvés lors de la perquisition à son domicile.

Menace de mort sur Gérard Darmanin : une situation complexe et sensible

Les faits rapportés décrivent une situation complexe et sensible. Le 17 octobre 2023, un homme de 25 ans a publié sur son compte Instagram une photo du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. La photo était accompagné d’un émoji représentant un couteau sur son cou. Cette publication a suivi l’annonce du renforcement des contrôles à la frontière franco-belge par le ministre. Elle intervenait quelques heures après un attentat en Belgique, dans le contexte du conflit israélo-palestinien.

Le prévenu a également été interrogé à plusieurs reprises sur sa pratique religieuse. Toutefois, il insiste sur le fait qu’il est présent pour discuter de l’infraction reprochée, et non de sa religion. Le procureur exprime son inquiétude quant à l' »appétence » du prévenu pour l’idéologie islamiste, soulignant son activité sur les réseaux sociaux. Le prévenu avait précédemment posté une photo du ministre avec des commentaires hostiles.

Prison ferme pour Jérémi Lacroix suite à sa menace de mort envers Gérard Darmanin
Jérémi Lacroix a menacé de mort Gérard Darmanin sur Instagram et prend 14 mois de prison ferme

Mon client n’est pas terroriste et n’a jamais été condamné pour cela

Le procureur tente de clarifier que le procès ne concerne pas la religion du prévenu, mais plutôt l’infraction commise dans un contexte de radicalisation. Il explique que posséder de tels documents ou avoir ces idées n’est pas en soi une infraction. Par contre, les mettre en avant pour exprimer une volonté de meurtre envers le ministre constitue une infraction.

Dans le début de sa plaidoirie, Antoine Hellio, avocat de la défense, souligne : « Mon client n’est pas terroriste et n’a jamais été condamné pour cela. Je ne vous ferai pas offense de vous dire que les généralités, les approximations, sont l’ennemi de notre démocratie. Ce n’est pas le sentiment, le ressenti qui guidera votre décision. »

L’avocat remet également en question la pertinence de renvoyer son client en prison, affirmant que c’est là où, selon le tribunal, il aurait été radicalisé.

Cette Actualité de Justice et Faits Divers devrait vous intéresser :

Menace de mort sur Gérard Darmanin : vingt-quatre mois de prison dont dix mois assortis d’un sursis probatoire

Malgré la réquisition du procureur demandant une peine de trois ans d’emprisonnement, dont un an avec sursis, le tribunal a prononcé une condamnation différente pour Jérémi Lacroix, dont le casier judiciaire comporte quinze mentions entre 2016 et 2019 pour des délits tels que vol, violences, dégradation de bien public, etc. Il a été condamné à vingt-quatre mois de prison, dont dix mois assortis d’un sursis probatoire, pendant lesquels il aura l’obligation de travailler. De plus, un sursis de trois mois pour une condamnation antérieure a été révoqué.

Voir toutes les Actualités de Faits Divers en France et à l’International

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page