Justice et faits divers

Meurtres à Meaux : le père admet les faits pendant sa garde à vue, il est mise en examen

Meurtre à Meaux : Après avoir été placé en garde à vue, l’homme reconnait les faits. Suite à la découverte des corps de ses quatre enfants et de leur mère, le soir de Noël. Il a bien tué sa femme ainsi que ses quatre enfants. Il vient d’être msie en examen pour meurtres.

Meaux : L'assassin de sa famille reconnait les faits il est mise en examen pour homicide
La scène du crime à Meaux

Reconnaissance des faits en garde à vue

L’homme de 33 ans, accusé d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants la nuit de Noël à Meaux, en Seine-et-Marne, a avoué ses actes. Il devrait comparaître ce jeudi 28 décembre en vue de son inculpation. Le principal suspect n’a toutefois pas fourni d’explications rationnelles à son geste, rapporte également CNews. Le site d’information souligne également qu’une information judiciaire doit être ouverte dans la journée pour les chefs d’accusation d’homicides volontaires sur mineurs de 15 ans et homicide volontaire par conjoint.

S’il est déclaré pénalement responsable, sans abolition ni altération du discernement, le suspect s’expose à une peine de réclusion criminelle à perpétuité. La question se pose effectivement chez le mis en cause, qui était sous traitement pour des troubles dépressifs et psychotiques depuis 2017. D’après les premiers éléments de l’enquête, il aurait fait plusieurs tentatives de suicide en 2017 et en 2019.

L'assassin de Meaux mise en examen pour le meurtre de sa famille
Meaux : Le père a reconnu les faits lors de sa garde à vue

Meurtre à Meaux : De la violence au sein du couple

Cet homme a également représenté une menace pour sa famille par le passé. Les premières investigations ont mis en lumière des antécédents de violence au sein du foyer. En couple depuis 14 ans, ils s’étaient mariés en octobre 2023. Fin 2019, le père avait asséné un coup de couteau à son épouse à l’omoplate, alors qu’elle était à un mois de son accouchement.

C’était une battante. Elle ne l’a jamais abandonné même après l’incident de 2019. Elle était toujours là pour lui. Comment ôter la vie à quelqu’un qu’on aime autant ? On a beau me dire qu’il est fou, je m’en fiche, je lui en veux. Il peut mourir en prison, c’est pareil.

La soeur de l’assassin

Suite au meurtre à Meaux, commis par son fils, son père s’exprime également sur RMC :

Peut-être que ce qu’il a fait est inconscient et qu’il ne savait pas ce qu’il faisait. Il va me falloir beaucoup de temps pour réaliser tout ce que j’ai perdu.

Le père de l’assassin

Cet article devrait vous intéresser : Meaux : Une femme et ses quatre enfants retrouvés morts, le père arrêté à Sevran

Scène de crime à Meaux d'une extrême violence
Sur Europe 1 la scène de crime est décrite comme étant d’une très grande violence


La scène de crime marquée par une extrême brutalité

Le procureur avait précisé que les cinq victimes feraient l’objet d’autopsies « dans la journée » de mercredi. À ce jour, les résultats n’ont pas encore été divulgués à la presse. Lundi soir, la femme de 35 ans, née en Haïti, et ses quatre enfants, deux fillettes de 10 et 7 ans, ainsi que deux garçons de 4 ans et 9 mois, ont été découverts sans vie dans différentes pièces du domicile, décrivant une « scène de crime d’une très grande violence », selon les termes de M. Bladier.

Voir toute l’Actualité de la Justice et des Faits Divers

Philippe Blanco

est un journaliste passionné et intrépide, né dans la petite ville fictive de Willowbrook en 1975. Dès son plus jeune âge, il a développé une curiosité insatiable pour le monde qui l'entoure, posant des questions et explorant des idées avec une profonde fascination. Il a grandi en rêvant de parcourir le monde et de raconter des histoires qui captiveraient le cœur des gens.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page