Politique

En Argentine, le récent gouvernement dirigé par Javier Milei déprécie le peso de plus de 50 % et resserre la discipline budgétaire

Javier Milei déprécie le peso : Une action prise pour prévenir la « catastrophe » d’une hyperinflation, a déclaré le ministre de l’économie.

Javier Milei déprécie le peso espèrant stabiliser une économie aux multiples problèmes d’inflation

Le gouvernement argentin du président Javier Milei, a dévoilé mardi 12 une dévaluation de plus de 50 % du peso. La monnaie nationale, atteignant désormais 800 pesos pour un dollar, dans le but de stabiliser une économie confrontée à des problèmes d’inflation et d’endettement persistants. Javier Milei déprécie le peso, considéré comme notoirement surévalué à un taux légèrement inférieur à 400 pour un dollar. Cette action s’inscrit dans le cadre d’une série de mesures « d’urgence » annoncées par le ministre de l’économie, Luis Caputo. Elle comprenant également une réduction des subventions publiques pour l’énergie et les transports.

Javier Milei face à la crise économique de l'Argentine
Javier Milei lors de plusieurs meetings publics avec un grand billet de 100 dollars au-dessus de la tête

Des mesures destinées à prévenir de la catastrophe

Luis Caputo a expliqué que ces mesures sont destinées à prévenir la « catastrophe » d’une hyperinflation, pouvant atteindre 15 000 %. Il a souligné que la racine de leurs problèmes a toujours été budgétaire. Il affirme que, pour la première fois, les Argentins ont montré, en votant massivement pour Javier Milei, qu’ils comprenaient « qu’il n’y a pas d’argent ».

Cet article devrait vous intéresser : Le président ultralibéral Javier Milei stoppé net dans ses ambitions de réformes du travail en Argentine

Javier Milei déprécie le peso, combinée à la réduction des subventions aux transports et à l’énergie, aura un impact significatif et négatif sur le pouvoir d’achat des Argentins, dont 40 % vivent en dessous du seuil de pauvreté. Cependant, le ministre de l’économie a assuré que le gouvernement maintiendra des programmes sociaux pour aider à l’accès à l’emploi et renforcera les politiques sociales pour ceux qui en ont besoin, en évitant les intermédiaires, comme les « cartes alimentaires » destinées aux plus démunis.

LIRE AUSSI : Javier Milei est élu Président de l’Argentine

Javiel Milei avait annoncé que la situation économique de l’Argentine allait empirer

Le président Milei, dans son discours d’investiture, a averti que la situation économique allait empirer à court terme. Elle devrait recueillir ensuite les bénéfices de l’austérité budgétaire, visant à maîtriser une inflation qui atteint actuellement 143 %. Dans le cadre de ces mesures d’austérité, le ministre Caputo a annoncé que l’État ne présentera plus d’offres pour des chantiers publics. Il annulera les contrats non encore commencés. Il a également souligné que les chantiers d’infrastructure en Argentine seront désormais réalisés par le secteur privé. Que l’État n’a ni les fonds ni le financement nécessaires pour les mener à bien.

Suivez toute l’Actualité Politique

Philippe Blanco

est un journaliste passionné et intrépide, né dans la petite ville fictive de Willowbrook en 1975. Dès son plus jeune âge, il a développé une curiosité insatiable pour le monde qui l'entoure, posant des questions et explorant des idées avec une profonde fascination. Il a grandi en rêvant de parcourir le monde et de raconter des histoires qui captiveraient le cœur des gens.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page