Politique

La parlementaire Raquel Garrido retirée du collectif LFI à l’Assemblée nationale

Raquel Garrido a exprimé de vives critiques à l’égard du parti, en particulier envers son dirigeant, Jean-Luc Mélenchon. Elle a été sanctionnée d’une exclusion de quatre mois, et dénonce une mise à l’écart similaire à celle d’Adrien Quatennens.

La parlementaire de Seine-Saint-Denis, Raquel Garrido, a été pénalisée par la direction du groupe LFI à l’Assemblée nationale en réaction à ses commentaires sur le mode de fonctionnement du parti et sur Jean-Luc Mélenchon, a révélé la France Insoumise dans un communiqué de presse consulté par franceinfo le mardi 7 novembre.

Après avoir été convoquée lundi, la représentante a été interrogée pendant 1h30. Le bureau du groupe LFI à l’Assemblée a décidé que Raquel Garrido ne pourrait plus prendre la parole au nom du groupe lors des travaux parlementaires, pour une période de quatre mois. Cela implique qu’elle ne pourra plus représenter le groupe lors des séances, notamment lors des Questions au gouvernement.

Raquel Garrido retirée de son groupe parlementaire
Raquel Garrido sanctionnée par son groupe parlementaire

Raquel Garrido pénalisée en raison de ses « déclarations » à LFI

Le bureau du groupe parlementaire La France Insoumise lui reproche « non pas de défendre ses idées, mais une accumulation d’agissements et de remarques répétées qui portent préjudice au bon fonctionnement collectif du groupe ou de ses membres ». Il mentionne sur Raquel Garrido « la propagation de fausses informations dans les médias concernant le groupe ou ses membres », « la critique personnelle et le dénigrement de plusieurs membres du groupe » ainsi que « l’implication dans des conflits avec des employés du groupe parlementaire« . Le communiqué ne spécifie pas les incidents particuliers en question.

Raquel Garrido, députée LFI de Seine-Saint-Denis, avait récemment émis des critiques sévères à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon dans divers médias. Elle avait notamment affirmé qu’il n’avait « apporté que des désagréments » au mouvement. Le 22 octobre. Elle avait également déclaré sur franceinfo que « Jean-Luc Mélenchon a clairement cherché à semer la discorde entre nous et les organisations syndicales ainsi qu’entre nous et les autres partis de la Nupes. »

Raquel Garrido en colère après sa sanction du bureau du groupe LFI
Raquel Garrido en colère après sa sanction du bureau du groupe LFI

Sentiments d’humiliation, de colère et de honte

Sur le réseau social X, Raquel Garrido a réagi à cette sanction en se déclarant « humiliée » et « en colère » suite au « verdict de la Cour pénale insoumise ». Elle affirme que la durée de sa sanction est identique à celle d’Adrien Quatennens après sa condamnation pour des actes de violence envers son ancienne épouse. Elle explique :

Je suis mise au ban (…) parce que j’ai maintenu ma position sur le principe de non-cumul des mandats (…), parce que j’ai osé dénoncer la communication masculiniste d’Adrien Quatennens orchestrée par Sophia Chikirou et soutenue par Jean-Luc Mélenchon, parce que j’ai plaidé en faveur de l’unité de la Nupes, du mouvement syndical et de LFI pendant le grand mouvement des retraites, alors que la direction de LFI ne faisait que diviser, diviser et diviser encore.

Raquel Garrido Députée de Seine-Saint-Denis

La députée de Seine-Saint-Denis dénonce des « allégations sans fondement et mensongères« . Raquel Garrido reproche au bureau du groupe LFI à l’Assemblée de s’être « auto-proclamé organe disciplinaire pour essayer, avec quelle immaturité, de résoudre des désaccords politiques par des mesures de contrainte ».

Elle ajoute : « Je suis consternée de constater cette évolution du projet politique auquel j’ai consacré 30 ans de ma vie. »

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page