Politique

La Commission propose une baisse des tarifs de l’électricité, mais le gouvernement envisage une hausse

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) prévoit une baisse de 0,35% des tarifs réglementés de l’électricité. Au contraire, le gouvernement envisage une hausse de 10%, liée à une augmentation des taxes.

Tarifs de l’électricité en baisse ou en hausse ?

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) s’apprête à recommander une réduction de 0,35% des tarifs réglementés de l’électricité pour le mois de février. Elle marque ainsi une première en quatre ans. Cette proposition intervient suite à une baisse significative des tarifs sur les marchés de gros. Selon la CRE, les tensions d’approvisionnement des années précédentes sont en train de se dissiper.

Emmanuelle Wargon a indiqué sur franceinfo que la « crise des volumes » des années précédentes, devenue une « crise des prix », semble être résolue. Cependant, le gouvernement envisage plutôt une hausse de 10% des prix en février prochain, conforme à ce qui est prévu dans la loi de finances. Cette décision gouvernementale est motivée par une augmentation des taxes. Beaucoup plus que par une réelle progression des prix, allant à l’encontre des recommandations de la CRE. Les tarifs de l’électricité seonr donc à la hausse en Février.

En décembre, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, avait indiqué que l’objectif du gouvernement était « effectivement de limiter la facture d’électricité à 10% d’augmentation » début 2024. Dans le cadre de la recherche d’économies pour trouver 12 milliards d’euros en 2025, l’exécutif veut maîtriser la hausse des tarifs de l’électricité.

Fabien Roussel scandalisé de la hausse de l'électricité en février
Fabien Roussel était l’invité de la matinale Franceinfo

Invité de franceinfo jeudi matin, Fabien Roussel a critiqué l’intention du gouvernement de ne pas baisser les tarifs de l’électricité.

C’est du vol, c’est une honte. Quand la France était en ruine, exsangue, au sortir de la guerre, il y avait des dirigeants comme De Gaulle ou Thorez, qui ont su faire les investissements qu’il fallait. Aujourd’hui, la France est riche, mais on a un gouvernement qui multiplie les taxes, notamment sur l’électricité

Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français

Réduire d’un tiers la facture d’électricité des foyers, entreprises, collectivités et services publics

Il suggère de « réduire d’un tiers les coûts liés à l’électricité pour les collectivités, les entreprises, les services publics et les foyers ». « Oui, cela est réalisable », affirme-t-il, en mettant l’accent sur les investissements dans les énergies respectueuses de l’environnement déjà présentes en France : « La France possède un avantage crucial : le nucléaire, ainsi que les investissements réalisés dans l’hydraulique, les barrages et l’éolien. Nous avons la capacité de produire dans l’Hexagone toute l’électricité décarbonnée dont nous avons besoin« .

Ces articles devraient vous intéresser :

Une stratégie centrale dans la campagne pour les élections européennes du PCF. Fabien Roussel figurera sur la liste menée par Léon Deffontaines : ils préconisent de « se retirer du marché européen de l’énergie, un marché ‘spéculatif’, de mettre en place un service public de l’électricité avec une entreprise publique, un EPIC, et enfin de réaliser des investissements dans le nucléaire et les énergies renouvelables afin de proposer un prix de l’électricité réduit de deux tiers« .

Voir toutes les Actualités sur le sujet Politique

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page