Santé
A la Une

La calculette du destin qui prédit la date de votre décès grâce à l’IA

Un collectif de chercheurs danois et américains a dévoilé ses travaux. Ils prétendent avoir la capacité de prédire avec précision le moment du décès des individus grâce à l’intelligence artificielle. Surnommée « calculette de la mort » ou « calculette du destin » dans la presse étrangère, cette étude a suscité de vives réactions.

La calculette du destin va vous prédire la date de votre décès

La calculette du destin : « Souhaiteriez-vous connaître la date de votre décès ? » entame le Washington Post. Face à cette question existentielle, beaucoup d’entre nous répondraient probablement par la négative. C’est peut-être la raison pour laquelle l’article publié en décembre par un groupe de chercheurs danois et américains, intitulé « Using sequences of life events to predict human lives« , est devenu « instantanément la réflexion danoise la plus célèbre sur la mortalité depuis ‘Être ou ne pas être‘ », relate le quotidien américain.

Dès la fin de décembre, de nombreux articles ont été publiés dans la presse internationale sur cette La calculette du destin. Surnommée par exemple par le New York Post aux États-Unis ou encore le Daily Mail au Royaume-Uni. Mais comment fonctionne-t-elle ? Des scientifiques américains et danois ont créé « un modèle d’apprentissage automatique un peu similaire à celui de ChatGPT », précise USA Today.

Ce modèle, appelé « life2vec« , a « analysé des données. L’âge, la santé, l’éducation, l’emploi, les revenus et d’autres événements de la vie. Cette étude s’est portée sur plus de 6 millions de personnes originaires du Danemark, fournies par le gouvernement du pays ».

Cette calculette du destin a été entraîné à assimiler des informations sur la vie des individus à partir de phrases telles que : « En septembre 2012, Francisco a reçu 20 000 couronnes danoises en tant que gardien dans un château d’Elseneur. » Ou encore : « Au cours de sa troisième année au lycée, Hermione a suivi cinq cours optionnels. »

La calculette du destin prédit les décès avec une fiabilité de 78 %
La « calculette du destin » ou « calculette de la mort », permet de prédire les décès avec fiabilité

Des prédictions exactes à 78 %

Sune Lehmann, professeur de « réseaux et sciences de la complexité » à l’université technique du Danemark, a déclaré sur le site universitaire Northeastern Global News que « toute l’histoire d’une vie humaine, en un sens, peut aussi être considérée comme une très longue phrase décrivant ce qui est arrivé à une personne. » C’est à partir de l’analyse de ces vies retranscrites en séquences d’événements que les prédictions ont été réalisées.

En intégrant l’ensemble de ces données, la calculette du destin a réussi à anticiper de manière précise, dans 78 % des situations, les décès survenus jusqu’en 2020. Ils englobent ainsi les quatre années suivant le commencement de l’étude. De plus, le modèle a également été capable de prévoir d’autres aspects, comme « les personnalités et les choix de s’expatrier ».

Sune Lehmann souligne cependant qu’aucun individu concerné n’a été informé des prédictions relatives à sa propre disparition. Il a affirmé que cela aurait été véritablement irresponsable.

L'intelligence artificielle peut vous prédire la date de votre mort
L’intelligence artificielle peut prédire votre mort avec la calculette du destin

Préserver la confidentialité des données personnelles

Les chercheurs à l’origine de ces travaux mettent également l’accent sur l’impératif de préserver la confidentialité des données personnelles de toutes les personnes dont le parcours de vie pourrait être analysé par la calculette du destin « life2vec ». Ils soulignent que les lois danoises sur la vie privée interdiraient son utilisation pour des prises de décision individuelles. Comme l’élaboration de polices d’assurance ou les décisions d’embauche.

Ces Actualités sur la Santé peuvent vous intéresser :

Les créateurs de ce modèle prédictif le considèrent « moins comme un produit final que comme le point de départ d’une conversation » sur les applications de l’IA. C’est indiqué sur le site de Northeastern Global News. Ce que ces recherches révèlent, selon le Washington Post, constitue « une mauvaise nouvelle pour les défenseurs de l’humain ». Pendant des décennies, l’un des principaux arguments contre l’utilisation de l’IA était que les êtres humains étaient trop spéciaux. Bien trop magiques pour être réduits à des schémas et des probabilités. Or, conclut le titre, ces résultats montrent le contraire : « Les preuves continuent de s’accumuler. Ce que nous faisons peut être reproduit parce que nous nous répétons sans cesse. » Autrement dit, notre destin peut être anticipé car notre nature est également prévisible.

Voir tous les articles sur la Santé

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page