Santé

Un Norovirus à l’origine de l’interdiction de la vente des huîtres du Bassin d’Arcachon

Un Norovirus est à l’origine de l’interdiction de vente des huitres du bassin d’Arcachon. Cette interdiction fait suite à plusieurs cas de toxi-infections alimentaires collectives.

Norovirus : La saturation des eaux usées remise en cause

Plusieurs cas de «toxi-infections alimentaires collectives» ont été signalés suite à la consommation d’huîtres du Bassin d’Arcachon. Cette information incite la préfecture de Gironde à en interdire la vente temporairement à partir de ce jeudi.

Les symptômes sont ceux de la gastro-entérite aiguë et aucun cas grave n’est à déplorer à ce jour.

Les autorités dans un communiqué de presse

Un Norovirus interdit la consommation des huitres d'Arcachon
Des huitres du Bassin d’Arcachon impropres à la consommation suite à des intoxications

Des enquêtes de traçabilité sont en cours. Plusieurs signalements indiquent déjà que les huîtres issues du Bassin d’Arcachon sont en cause. Des analyses réalisées sur des huîtres en élevage local confirment la présence de «norovirus».

Le norovirus, responsable de la plupart des cas de gastro-entérite aiguë, est un virus très résistant, selon l’Agence nationale de sécurité alimentaire (Anses). Les symptômes apparaissent généralement dans les six à 48 heures suivant la consommation.

La préfecture prend la décision d’interdire les activités de pêche, récolte et vente à la consommation

En concertation avec les organismes sanitaires, la préfecture a pris la décision d’interdire temporairement les activités de pêche, de récolte et de commercialisation destinées à la consommation humaine de l’ensemble des coquillages provenant du Bassin d’Arcachon, y compris du banc d’Arguin.

Les coquillages du Bassin d'Arcachon sont interdits à la vente
Des coquillages infestés par le Norovirus

À compter de ce jour, les lots de coquillages récoltés ou pêchés sur ces zones doivent être retirés de la vente. Il est demandé aux personnes qui détiendraient des coquillages provenant de ces zones de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente.

La préfecture de Gironde

Ces articles peuvent vous intéresser :

Cette mesure restera en vigueur jusqu’à ce que la qualité sanitaire des coquillages soit rétablie de manière satisfaisante. Elle impacte principalement les ostréiculteurs dont la production était destinée à pour le réveillon du Nouvel An ce dimanche soir.

La profession se déclare victime de la saturation des réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales, provoquant des débordements dans le milieu naturel. Elle contamine les zones de production, comme l’indique un communiqué du Comité régional de conchyliculture Arcachon Aquitaine (CRCAA).

Après les tempêtes qui ont dévasté plusieurs hectares de parcs ostréicoles sur le banc d’Arguin il y a deux mois, les professionnels craignent une crise économique sans précédent. Ils se demandent qui va payer la facture. La production d’huîtres dans la zone touchée s’élève à environ 8 000 tonnes par an, représentant ainsi 10% de la production nationale selon les dernières données disponibles du CRCAA et de l’Agreste (statistique agricole).

Retrouvez toute l’Actualité sur la Santé

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page