Santé
A la Une

L’onde de la mort : des scientifiques ont élucidé ce phénomène au sein du cerveau

Des scientifiques ont identifié l’énigmatique « onde de la mort » dans le cerveau. Un phénomène observé après une privation d’oxygène. Cette avancée majeure offre de nouvelles perspectives pour la compréhension de la mort neuronale et des possibilités de réanimation.

La complexité insoupçonnée de la dynamique neuronale entre la vie et la mort

En scrutant les mécanismes de l’activité cérébrale au seuil de la mort, des chercheurs de l’Institut du Cerveau ont réalisé une percée significative. Pour la première fois, ils ont identifié une onde particulière, baptisée « l’onde de la mort ». Elle se manifeste lors d’une privation prolongée d’oxygène dans le cerveau. Au lieu de représenter une fin absolue, cet événement révèle en réalité la complexité insoupçonnée de la dynamique neuronale entre la vie et la mort. Les conclusions de cette étude ont été publiées dans la revue Neurobiology of Disease.

L’événement de décès est intrinsèquement complexe, ne pouvant être chronométré avec une précision absolue à la seconde près. Il s’étend sur plusieurs minutes, avec des cas où le processus peut être interrompu, ramenant la personne à la vie.

L'onde de la mort ou du décès enfin révélée
L’onde de la mort : des scientifiques ont élucidé ce phénomène au sein du cerveau

L’onde de la mort : une réaction de dernière minute de l’activité cérébrale

Lorsque l’approvisionnement en oxygène du cerveau est interrompu, cela déclenche une série d’événements électriques. Initialement, il y a une diminution importante de l’activité électrique, plongeant le cortex cérébral dans un silence électrique. Cependant, ce silence est brusquement interrompu par une onde d’amplitude élevée. Elle émerge des couches profondes du cortex, comme une réaction de dernière minute de l’activité cérébrale. C’est probablement cette onde de la mort que rapportent les individus ayant vécu une expérience de mort imminente. Après avoir survécu à un arrêt cardiorespiratoire.

Cette « onde de la mort » se répand comme une vague à travers le cortex. Elle porte en elle le potentiel d’une cessation totale de l’activité cérébrale. Cependant, contrairement à ce que son nom pourrait laisser entendre, cette onde n’indique pas inévitablement une fin irréversible. Si le cerveau est réapprovisionné en oxygène à temps, une « onde de réanimation » peut suivre, marquant le début d’une récupération lente mais potentiellement réussie des fonctions cérébrales.

Les ondes de la mort du cerveau enfin révélées
Les ondes de la mort du cerveau enfin révélées

Onde de la mort : cette compréhension affine notre perception de la mort cérébrale

Cette étude révèle que la mort neuronale est un processus graduel, potentiellement réversible, plutôt qu’un instant définitif. Elle met en lumière le rôle crucial des neurones pyramidaux de la couche 5 du néocortex, dont la dépolarisation marque le début de l’onde de la mort.

Cette Actualité Santé peut vous intéresser : La calculette du destin qui prédit la date de votre décès grâce à l’IA

Cette compréhension de l’onde de la mort affine notre perception de la mort cérébrale. Elle indique qu’un électroencéphalogramme plat n’est pas forcément synonyme de mort définitive. Ces découvertes suggèrent que, sous certaines conditions, il est possible de restaurer les fonctions cérébrales, offrant ainsi de nouvelles perspectives pour le développement de traitements neuroprotecteurs.

Ces avancées pourraient éventuellement transformer les pratiques de réanimation en cas d’arrêt cardiorespiratoire, réduisant les risques de séquelles neurologiques et ouvrant la porte à des interventions plus ciblées pour préserver les fonctions cérébrales essentielles.

Lire tous les articles sur la Santé

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page