Santé

Vaccin Calixcoca : La fin de la dépendance avec la cocaïne ?

Le Vaccin Calixcoca brésilien contre la dépendance à la cocaïne et au Crack

Des scientifiques brésiliens ont annoncé la mise au point d’un nouveau vaccin innovant pour traiter la dépendance à la cocaïne et au crack. Baptisé « Calixcoca », le traitement, a donné des résultats prometteurs lors d’essais sur des animaux. Il déclenche une réponse immunitaire qui neutralise la cocaïne et le crack avant qu’ils n’atteignent le cerveau. En d’autres termes, le vaccin empêcherait les toxicomanes de ressentir les effets de la drogue.

Les chercheurs impliqués dans le projet espèrent qu’il aidera les usagers à rompre le cycle de la dépendance.

Un Vaccin développé dans une université Brésilienne

Le vaccin Calixcoca, développé par une équipe de chercheurs de l’université fédérale de Minas Gerais au Brésil, est un traitement novateur pour la cocaïnomanie. Il fonctionne en déclenchant une réponse immunitaire qui empêche la cocaïne et le crack d’atteindre le cerveau.

Le Vaccin Calixcoca est un vaccin anti-addiction
Le Vaccin Calixcoca est un vaccin anti-addiction

Le vaccin Calixcoca sera t’il approuvé par les autorités ?

Si le vaccin est approuvé par les autorités réglementaires, ce serait la première fois que la cocaïnomanie est traitée à l’aide d’un vaccin. Cela représenterait une avancée majeure dans la lutte contre cette dépendance, qui touche des millions de personnes dans le monde.

Le projet a remporté le premier prix des Euro Health Innovation Awards pour la médecine latino-américaine, ce qui lui permettra de financer des essais cliniques de phase 2. Ces essais seront réalisés sur des humains pour évaluer l’efficacité et la sécurité du vaccin.

Le Calixcoca le vaccin qui peut sauver les toxicomanes
Vaccin Anti-cocaïne et Anti-Crack, le Calixcoca pourrait sauver des vies

LIRE AUSSI :

Le vaccin anti-drogue à l’épreuve des essais cliniques

Si les essais cliniques sont concluants, le vaccin Calixcoca pourrait être disponible sur le marché dans les années à venir. Il représenterait une nouvelle option de traitement pour les personnes souffrant de cocaïnomanie, aux côtés des traitements existants, tels que la psychothérapie et les médicaments.

Des études similaires ont été menées aux États-Unis, premier consommateur mondial de cocaïne selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime. Mais ces efforts ont été interrompus lorsque les essais cliniques n’ont pas donné de résultats suffisants, affirme Frederico Garcia.

Restez informé des actualités

Laurent Solesse

Je traite toute l’actualité dans le domaine du sport. Mon travail peut prendre plusieurs formes : consultant sportif, rédacteur ou encore animateur d’une émission sportive. Je suis chargé d’informer le grand public des dernières informations dans ce domaine (compétitions, interviews, reportages, etc.).

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page