Société

624 sans-abri ont perdu la vie en France, une tragédie sociale choquante

87 % des sans-abris sont des individus de sexe masculin, selon un document du groupe Les décès des sans-abri. Une proportion plus élevée parmi ceux qui résident en situation de rue, et pour des périodes plus étendues.

Sans-abris : Une situation scandaleuse

En 2022, 624 individus en situation d’itinérance ou logés dans des établissements temporaires ont trouvé la mort en France. Un chiffre qui demeure constant par rapport à l’année précédente. Révélé dans un rapport diffusé le vendredi 27 octobre par l’association Les décès des sans-abri. Le collectif a qualifié cette situation de « scandaleuse tragédie sociétale« , comme il l’a exprimé dans un communiqué officiel.

Conformément aux informations qu’il a rassemblées, 87 % de ces individus étaient de sexe masculin. Ils présentaient une proportion plus élevée parmi ceux qui résidaient dans la rue et pour des périodes prolongées. Ces individus sans-abris ont perdu la vie avec une « extraordinaire précocité ». En moyenne d’âge de 49 ans, créant ainsi un écart de plus de trois décennies par rapport à l’espérance de vie générale de la population.

Il convient de mentionner que l’âge moyen des femmes sans toit décédées en 2022 était de 46 ans. En contraste avec les 50 ans observés pour les hommes sans domicile fixe. Il est pertinent de noter que les femmes affichent une espérance de vie supérieure (85 ans en 2022) à celle des hommes (79 ans), dans la population française dans son ensemble.

Les femmes plus fréquemment admises à l'hôpital avant leur décès
Les femmes plus fréquemment admises à l’hôpital avant leur décès

Les femmes plus fréquemment admises à l’hôpital avant leur décès

Cette disparité observée dans le contexte de l’itinérance peut être attribuée à « la prévalence de certaines affections plus courantes chez les femmes que chez les hommes« . Il est également noté que les femmes sans-abris sont plus régulièrement admises à l’hôpital avant leur décès par rapport aux hommes.

L’endroit où survient le décès est généralement l’espace public, touchant 34 % des hommes et 21 % des femmes. On note une légère prépondérance féminine sans-abris en ce qui concerne le décès survenant dans un établissement de soins (38 % contre 31 % chez les hommes). Cette différence est également liée au fait que les femmes sont plus nombreuses que les hommes à résider dans des structures d’hébergement. Environ un décès sur cinq d’un sans-abris est associé à une fin tragique. On note des agressions, accidents ou encore suicide. Tandis qu’un décès sur sept est attribuable à une maladie.

Les sans-abris de plus en plus nombreux
Les SDF de plus en plus nombreux en France

LIRE AUSSI : La présidente du Secours populaire en Dordogne licenciée

Le chiffre des individus sans logement en France a connu une augmentation de deux fois en une décennie, comptant désormais plus de 330 000 personnes, d’après le recensement le plus récent effectué par la Fondation Abbé Pierre en 2022. On observe une croissance substantielle du nombre de femmes, de familles, et de mineurs vivant dans la rue.

Retrouvez toutes les Actualités de la Société

Laurent Solesse

Je traite toute l’actualité dans le domaine du sport. Mon travail peut prendre plusieurs formes : consultant sportif, rédacteur ou encore animateur d’une émission sportive. Je suis chargé d’informer le grand public des dernières informations dans ce domaine (compétitions, interviews, reportages, etc.).

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page