Société

Prime d’activité : une mauvaise nouvelle pour les bénéficiaires

Les bénéficiaires de la prime d’activité, une aide sociale versée par la CAF, pourraient voir leur montant diminuer à l’avenir.

Conditions pour prétendre à la prime d'activité
Qui peut toucher la prime d’activité en France

Qui peut bénéficier de la prime d’activité ?

La prime d’activité est un complément de revenu mensuel accordé aux travailleurs modestes. Elle est versée chaque mois par les Caisses d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA).

Pour en bénéficier, il faut remplir plusieurs conditions. Il faut être Français, majeur, salarié, fonctionnaire, travailleur indépendant ou agriculteur. Il faut également résider en France de manière stable et effective.

Les conditions de ressources

Le montant de la prime d’activité est calculé en fonction des ressources du foyer. Les ressources prises en compte sont les suivantes :

  • Les revenus d’activité (salaires, pensions, etc.)
  • Les revenus du patrimoine (loyers, dividendes, etc.)
  • Les prestations sociales (allocations familiales, RSA, etc.)
La prime d'activité en baisse
Diminution du montant de la prime d’activité

La baisse du montant de la prime d’activité

La baisse du montant de la prime d’activité est due à une modification du mode de calcul de la prime. À partir du 1er janvier 2024, le montant de la prime sera calculé en fonction du montant net social, qui intègre les avantages en nature, tels que les tickets restaurant ou les chèques vacances.

Cette modification va entraîner une baisse du montant de la prime pour environ 4,6 millions de bénéficiaires, soit un tiers des allocataires. Selon la CAF, la baisse moyenne sera de 11 euros par mois.

Baisse du pouvoir d'achat suite à la baisse de la prime d'activité
Diminution du pouvoir d’achat des Français suite à la baisse de la prime d’activité

Conséquences de la baisse du montant de la prime d’activité

Cette baisse du montant de la prime d’activité aura un impact négatif sur le pouvoir d’achat des bénéficiaires. Elle est d’autant plus regrettable que l’inflation est en forte hausse.

Cette mesure est également critiquée par les associations de défense des droits des travailleurs. Elles estiment qu’elle va pénaliser les travailleurs qui ont un emploi, mais qui ont des revenus modestes.

La question se pose de savoir si cette mesure va avoir un effet dissuasif sur l’activité. En effet, si les travailleurs estiment que le gain financier lié à l’activité est trop faible, ils pourraient être tentés de quitter le marché du travail.

Prime d'activité : beaucoup de bénéficaires ne la demandent pas
Un tiers des Français ne demandent pas la prime d’activité.

Un tiers des bénéficiaires de la prime d’actrivité ne la demandent pas

C’est dans le cadre de la législation sur le pouvoir d’achat que cette assistance de la CAF a été sujette à une révision à la hausse. Et afin de faire face à l’augmentation des prix, elle est à nouveau augmentée.

Ainsi, en moins d’une année, la somme de l’aide sociale a connu une augmentation de 5,6%. Cette hausse intervient alors que la Drees, qui relève du ministère de l’Économie, estime qu’environ un tiers des individus admissibles à la prime d’activité ne la demandent pas à la CAF.

Le montant forfaitaire de la prime s’élève à 595,60 euros par mois depuis le 1ᵉʳ avril 2023. Ce chiffre peut donc fluctuer en fonction des revenus du ménage du bénéficiaire.

Cependant, au cours des derniers mois, ce montant a commencé à baisser. Depuis la mise en place du revenu net social sur les bulletins de salaire, de nombreux salariés ont constaté une diminution de leurs revenus.

Prime d'activité ; pourquoi elle a baissé
Pour quelles raison la prime d’activité a baissé

Pourquoi la prime d’activité a-t-elle diminué ?

Depuis la rentrée de septembre, le montant du revenu net social, que les employeurs du secteur privé sont tenus d’indiquer sur les bulletins de salaire, a modifié la donne. En effet, il peut avoir un impact sur le montant de cette prestation de revenu complémentaire.

En conséquence, cette aide qui bénéficie à 4,6 millions de Français pourrait être réduite à l’avenir. Selon Ouest-France, la base de calcul utilisée pour déterminer les droits à cette prestation sociale sera modifiée à partir de janvier 2024.

Ainsi, le montant du revenu net social inclura non seulement les revenus soumis à l’impôt sur le revenu, mais aussi les aides personnelles au logement (APL) et des éléments tels que la part salariale du financement des titres-restaurants, les cotisations à la prévoyance, ainsi que la participation des employeurs aux chèques vacances ou aux chèques emploi-service universel attribués aux salariés.

Tout cela peut entraîner une augmentation des montants déclarés et une réduction de la prime d’activité à mesure que les revenus augmentent. Cependant, il est difficile d’estimer l’ampleur de cette perte.

Philippe Blanco

est un journaliste passionné et intrépide, né dans la petite ville fictive de Willowbrook en 1975. Dès son plus jeune âge, il a développé une curiosité insatiable pour le monde qui l'entoure, posant des questions et explorant des idées avec une profonde fascination. Il a grandi en rêvant de parcourir le monde et de raconter des histoires qui captiveraient le cœur des gens.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page