Société

La présidente du Secours populaire en Dordogne licenciée

La présidente du Secours populaire en Dordogne a été licenciée après des contrôles sanitaires très alarmants.

Le Secours populaire fonctionne au ralenti depuis cet été, suite à des inspections sanitaires qui ont conduit les autorités à ordonner l’élimination du stock alimentaire. La présidente en place depuis 30 ans a été licenciée, et une nouvelle équipe dirigeante a été désignée pour relancer ses activités.

Contrôle sanitaire au Secours Populaire de Dordogne : Licenciement de sa présidente
Le Secours Populair à Périgueux en Dordogne

Secours populaire en Dordogne : l’aide alimentaire suspendue

Au Secours populaire de Périgueux, plusieurs événements ont marqué ces derniers mois. Des manifestations ont été annulées, un panneau affichant « nous ne prenons plus de vêtements » a été placé à l’entrée du local, et l’aide alimentaire a même été suspendue pendant quelques semaines. Toutes ces situations se sont déroulées dans un climat de discrétion. Selon les informations de France Bleu Périgord, la présidente historique de la fédération de Dordogne du Secours populaire a été licenciée par la direction nationale au début de l’été, après avoir dirigé l’association pendant 30 ans.

La présidente du Secours Populaire de Périgueux licenciée
Intérieur du Secours Populaire de Périgueux en Dordogne

Secours populaire de Périgueux : présence de rats et denrées périmées

La situation au Secours populaire de Périgueux a été révélée à la suite d’une dénonciation, conduisant la préfecture à effectuer des contrôles dans les entrepôts de l’association. Les résultats de ces inspections ont été choquants, avec des piles de vêtements s’empilant du sol au plafond, la présence de rats parmi les fournitures scolaires, et des congélateurs remplis de denrées alimentaires fournies par l’Union européenne, certaines étant périmées depuis plusieurs mois. Les bénévoles ont témoigné d’une accumulation excessive sans distribution adéquate.

Secours Populaire de Périgueux en Dordogne
Un contrôle sanitaire dans un restaurant

Les services sanitaires interviennent

La découverte d’une accumulation excessive de vêtements, la présence de rats parmi les fournitures scolaires et la présence de denrées alimentaires périmées dans les entrepôts du Secours populaire de Périgueux ont conduit à une décision des services sanitaires de jeter la nourriture pour des raisons d’hygiène. En conséquence, l’association a dû suspendre son aide alimentaire pendant un mois pendant l’été. Suite à ces événements, la direction nationale de l’association a décidé de licencier la présidente, également salariée de l’association. Les raisons précises de son licenciement n’ont pas été divulguées par le Secours populaire national, suscitant des spéculations sur une éventuelle vengeance personnelle. La présidente, en poste depuis 30 ans, n’a pas encore commenté publiquement son licenciement. Certains bénévoles expriment leur soutien envers elle et remettent en question la décision de la direction. Certains ont même décidé de quitter l’association en signe de protestation.

Nouvelle direction du secours populaire à Périgueux en Dordogne
Secours populaire de Périgueux : Une nouvelle coordinatrice nommée

Changement de direction

Suite aux problèmes du Secours populaire de Périgueux, une nouvelle coordinatrice a été désignée par la direction parisienne de l’association. Cette nomination vise à redresser la situation. Les bénévoles, en collaboration avec des entreprises, se sont engagés dans le processus d’élimination de tonnes de vêtements et mobilier. Les articles en bon état sont ensuite redistribués, notamment à d’autres associations. Grâce à ces efforts, les dernières mises en demeure sanitaires ont été levées par les services de l’État. L’association a donc pu reprendre son fonctionnement normal.

LIRE AUSSI : Prime d’activité : une mauvaise nouvelle pour les bénéficiaires

Rétablir la confiance au sein de l’association

Malgré ces défis, une tâche importante demeure : celle de rétablir l’harmonie au sein de l’association pour permettre une reprise constructive. La demande d’aide augmente avec l’inflation galopante, soulignant l’importance du rôle des associations caritatives. Le retrait des affiches indiquant que le Secours populaire ne prend plus de vêtements est un signe positif. Les dons peuvent à nouveau être effectués au local de la rue Saint-Gervais. Ce geste marque un pas vers la normalisation des activités de l’association.

Retrouvez toute les Actualités de Société

Philippe Blanco

est un journaliste passionné et intrépide, né dans la petite ville fictive de Willowbrook en 1975. Dès son plus jeune âge, il a développé une curiosité insatiable pour le monde qui l'entoure, posant des questions et explorant des idées avec une profonde fascination. Il a grandi en rêvant de parcourir le monde et de raconter des histoires qui captiveraient le cœur des gens.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page