Coupe du monde 2023RugbySport

L’Afrique du Sud remporte la coupe du monde de rugby 2023

L’Afrique du Sud remporte la coupe du monde de rugby 2023, venant à bout des All Black. L’Afrique du Sud a remporté la Coupe du monde de rugby 2023, battant la Nouvelle-Zélande 12-11 dans un match palpitant au Stade de France, à Paris. Le parcours de l’Afrique du Sud renversant l’Angleterre en demi-finale, est remarquable. Les Springboks n’auront pourtant inscrit aucun essai, mais se sont montrés réalistes grâce au coup de pied d’Handre Pollard. Les All Blacks peuvent nourrir de sacrés regrets.

L'Afrique du Sud gagne la finale et devient Champion du Monde 2023
L’Afrique du Sud triomphe face aux All Black dans une finale de coupe du monde très serrée

L’Afrique du Sud égale le record de victoires en Coupe du Monde

Les Springboks ont remporté leur quatrième titre mondial, égalant la Nouvelle-Zélande pour le plus grand nombre de victoires de l’histoire de la compétition. Handre Pollard, le demi d’ouverture des Springboks, a été le héros de la rencontre, marquant à lui tout seul 12 points.

Les All Blacks, quant à eux, peuvent nourrir des regrets après avoir eu l’occasion de remporter le match à plusieurs reprises. Ils ont notamment manqué une pénalité en fin de match qui aurait pu leur donner la victoire.

Cette victoire est une grande satisfaction pour l’Afrique du Sud, qui avait été battue par la Nouvelle-Zélande en finale de la Coupe du monde 2019. Elle est également une récompense pour le sélectionneur sud-africain, Jacques Nienaber, qui a mis en place un jeu défensif très efficace.

La finale de la coupe du monde marquée par le carton rouge de Sam Cane
Sam Cane prend un carton rouge dans la finale de la coupe du monde 2023

L’Afrique du Sud remporte la coupe du monde 2023

Les Springboks auront le choix des souvenirs lorsqu’ils repenseront à cette finale contre les All Black

  • La sortie précoce de Mbonambi, le pilier sud-africain.
  • Le carton rouge du capitaine néo-zélandais, Ardie Savea, pour un plaquage dangereux.
  • La dernière percée néo-zélandaise, à quelques secondes de la fin du match.
  • Un dernier effort sur une dernière mêlée.
  • Une dernière victoire, sur le plus petit des écarts.

Mais l’essentiel de l’histoire tiendra en quelques mots : ils sont à nouveau champions du monde.

L'Afrique du Sud est sacrée Championne du monde de Rugby
Afrique du Sud Nouvelle zélande : Un match à rebondissement

L’Afrique du Sud remporte la coupe du monde dans un match intense et indécis

Pour ceux qui craignaient une finale ennuyeuse, il ne fallut que trois minutes pour que le match s’anime. Autour d’un regroupement inoffensif, Frizell fut sanctionné pour un plaquage dangereux sur Mbonambi. Le talonneur sud-africain se blessa au genou et fut contraint de quitter ses coéquipiers.

Pour effacer momentanément la douleur, Pollard ouvrit le score (0-3, 3e). L’Afrique du Sud prit alors les commandes du match. Fidèle à son jeu de dépossession, la nation arc-en-ciel mit une grosse pression sur des adversaires pris à froid.

Les All Blacks tentèrent d’abord de jouer à la main pour déplacer leur pack lourd, mais ils se résignèrent vite à adopter le même jeu que leurs adversaires. La finale fut donc un match frontal, ponctué de nombreux jeux au pied.

Finale coupe du monde 2023 : la mêlée élément clé du match
La mêlée des All Black perturbée par les Springboks

Le match bascule à deux reprises

Les All Blacks revenaient dans le match, malgré leur retard au score (3-9, 25e), mais ils étaient victimes de l’excès d’engagement qui a marqué cette finale. Sur une nouvelle percussion, Sam Cane écopait d’un carton jaune. De longues minutes plus tard, le carton jaune était réhaussé en carton rouge.

Les All Blacks réduits à quatorze et renvoyés dans leur camp

Handré Pollard rajoute trois points pour les siens (3-12, 35e). Les champions du monde en titre étaient hors de portée d’un essai transformé. Ils dominaient, même s’ils ne proposaient qu’un jeu restrictif et ultra frontal qui fait leur force depuis le début des phases finales. Ils viraient en tête à la pause.

Malgré de fortes attaques de la Nouvelle Zélande, l'Afrique du Sud s'adjuge la Coupe du Monde
Les attaques successives des All Black n’ont pas suffit à leur donner la victoire

Les All Blacks tentent de revenir

Au début de la seconde période, les All Blacks prennent l’initiative. Guidés par Richie Mo’unga, ils choisissent systématiquement la touche pour mettre la pression sur la ligne sud-africaine. Malgré leur infériorité numérique, ils insistent et passent tout près de marquer.

Aaron Smith franchit la ligne (54e), mais l’essai est refusé pour un en-avant dans une mêlée précédente. Les All Blacks ne se découragent pas et continuent d’attaquer. Avec une énorme passe sautée de Jordie Barrett, Beauden Barrett inscrit le seul essai de la partie (11-12, 58e). La transformation est manquée.

Les Springboks maîtrisent la situation

Les Springboks, sûrs de leurs forces, acceptent de concéder du terrain. Leur défense est solide et les All Blacks commencent à s’y heurter. En plus, les All Blacks sont renvoyés dans leur camp à chaque fois qu’ils tentent de sortir de leur camp. De Klerk, Pollard et Willemse ne manquent jamais l’occasion d’un coup de pied vers l’avant.

L'Afrique du Sud est toujours numéro un mondiale
L’Afrique du Sud s’empare de la coupe face aux All Black

LIRE AUSSI : L’Angleterre remporte la petite finale contre l’Argentine

La tension monte encore d’un cran

Les fautes se font plus rares, tout comme les occasions de marquer. Dans les dernières minutes, la Nouvelle-Zélande donne tout ce qu’elle a. Malgré leur infériorité numérique, les All Blacks font des remontées de balle incroyables.

En coin, à plus de cinquante mètres, Jordie Barrett manque la balle de match (11-12, 74e). Finalement, les Springboks s’imposent sur une dernière mêlée maîtrisée dans leurs 22 mètres.

Pour la quatrième fois de leur histoire, ils sont champions du monde. C’est la deuxième fois consécutive après leur sacre en 2019.

Revivez toute l’Actualité sur le Rugby

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page