Coupe du monde 2023RugbySport

Les All Blacks s’imposent au terme d’un match d’exception (28-24)

L’Irlande a été battu ce Samedi par leur bête noir les All Black : triples champions du monde.

C’était le premier choc au sommet de ce week-end de quarts de finale. L’Irlande et la Nouvelle-Zélande, qui sont sorties des poules A et B, se retrouvaient, après de nombreuses confrontations ces dernières années. Les All Blacks s’impose dans un match à rebondissements et d’une tension palpable.

Les All Blacks viennent à bout des Irlandais au terme d'un match au sommet
Les Blacks viennent à bout des Irlandais au terme d’un match au sommet

Les All Blacks démarrent en sur les chapeaux de roue

L’affiche était belle sur le papier entre la première nation au classement mondial et les triples champions du monde néo-zélandais. Elle aura effectivement tenue toutes ses promesses ! Le public du Stade de France a eu l’immense privilège d’assister à une rencontre d’une intensité folle qui a vu les All Blacks obtenir leur ticket pour les demi-finales de ce mondial en France.

A peine 20 minutes de jeu et les Blacks menaient déjà 13-00. A ce moment-là, tant la domination était flagrante, rien ne pouvait présager d’un retour des Irlandais. Il n’en fut rien, le XV du trèfle revenait au score grâce à deux essais tout en puissance. A la pause, le suspense était donc total (18/17).

LIRE AUSSI : L’afrique du Sud remporte la coupe du monde de Rugby

Jordan sort le grand jeu

Ce début de seconde période est toujours autant disputé par ces deux équipes, bien décidées à ne rien lâcher. Une touche pour les Néo-Zélandais, et pourtant dans leur propre camp, va suffir afin de faire basculer le cours de ce quart de finale. En 2 passes, Mo’unga est servi alors qu’il est lancé à pleine vitesse. Ses appuis impressionnants lui permettent de perforer la défense sur pratiquement 50 mètres pour ensuite servir à hauteur Jordan qui terminera cette action dans l’en-but. La maitrise et la pureté du jeu néo-zélandais venait d’assommer les Irlandais qui se retrouvait menée 25 à 17.

Dès lors, la balance commençait légèrement à pencher en faveur des joueurs de l’hémisphère sud dont le jeu flamboyant qu’on leur connaissait, jaillissait de nouveau.

Les All-Blacks qualifiés pour la demi-finale de coupe du monde de rugby
Les All-Blacks qualifiés pour la demi-finale de coupe du monde de rugby

L’Irlande aurait pu triompher

Un essai de pénalité en faveur du XV du Trèfle a réanimer les nombreux supporters Irlandais à la 65e minute. Le carton jaune en direction de Taylor dans la foulée venait s’additionner à de vrais espoirs avec ce score qui n’était plus désormais que de 24 à 25. Si Jordie Barrett donnait un peu d’air aux siens au pied (28 à 24, 69e), on sentait bien que les Verts avaient de quoi faire tomber la malédiction qui les suit depuis toujours en Coupe du monde.

Cet article pourrait vous intéresser : Jordie Barrett et Shannon Frizell de retour contre l’Italie

En effet, les Irlandais jouaient ce soir leur 8e quart de finale et espéraient atteindre le stade supérieur pour la première fois de leur histoire. Elle aurait bien pu d’ailleurs s’écrire lorsque Kelleher, soutenu par son pack, franchissait la ligne d’en-but à la 72e. Mais il n’en fut rien, la faute à un exceptionnel Jordie Barrett qui s’était enroulé autour du talonneur l’empêchant d’inscrire l’essai de la victoire. Touchés physiquement et mentalement, les Irlandais revenaient pourtant à la charge, après une interminable séquence. Un grattage en bonne et due forme du légendaire Sam Whitelock permettait aux All Blacks de valider leur ticket pour les demi-finales.

La première demi-finale opposera donc la Nouvelle-Zélande à l’Argentine dans ce mondial.

Toute l’Actualité du Rugby

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page