Tennis

Gaël Monfils tire un bilan avant le début de l’Open d’Australie

Gaël Monfils, avant le premier tour de l’Open d’Australie contre l’Allemand Yannick Hanfmann, fait le bilan de sa carrière. Le joueur français s’est également fixé comme objectif de se qualifier pour les Jeux Olympiques. Ils se dérouleront du 27 juillet au 4 août 2024.

Gaël Monfils voyage en famille

Avant son affrontement avec l’Allemand Yannick Hanfmann, classé 49e mondial, lors du premier tour de l’Open d’Australie (14-28 janvier) et avec les Jeux Olympiques de Paris 2024 dans un coin de sa tête, Gaël Monfils voyage en famille. Il est accompagné de son épouse Elina Svitolina et de leur fille Skai, âgée de 15 mois. Dans une réflexion sur la suite de sa carrière, le joueur français de 37 ans envisage déjà une vie plus paisible. Elle atténuera toute amertume le jour où il décidera de mettre fin à sa carrière tennistique.

Je suis… quasiment bien. J’ai eu quelques petits pépins physiques la semaine dernière où je me suis fait une entorse de la cheville. Je suis revenu assez rapidement mais j’en souffre toujours un peu. Avec l’âge, je mets plus de temps à récupérer et il y a plein de parties du corps qui coincent un petit peu plus. On va dire que ma chaîne, au lieu d’être toute droite, est un peu désorientée. Du coup j’essaie de me remettre au mieux de ma forme. Tennistiquement, j’avais fait un bon match, mais je me sens pas encore bien. J’ai pas une confiance de fou. À l’entraînement, je sens que je pèche encore un peu, je suis en recherche de meilleures sensations

Gaël Monfils

Gaël Monfils voyage en famille avec Elina Svitolina et leur bébé
Gaël Monfils et sa femme Elina Svitolina

Gaël Monfils : mon objectif est la qualification pour les JO

J’ai mes objectifs. Le premier, je l’ai dit, c’est d’essayer de me qualifier pour les JO Mais à court terme, vu que je me sens pas comme j’ai envie de me sentir, j’essaie de me fixer vraiment match après match. Avoir de bonnes sensations, mieux me sentir pour pouvoir essayer de performer au mieux, au plus vite. Pour l’instant, c’est pas ça, pas comme je veux. Donc on travaille, sur plein de choses. Ce qu’il manque ? Forcément la confiance, c’est ça qui coince un petit peu de temps en temps. Sinon tout se passe bien

Gaël Monfils

Cet article pourrait vous intéresser : Arthur Fils sera entrainé par Sébastien Grosjean qui quitte son poste de capitaine de l’Équipe de France de Coupe Davis

Passer un peu plus de temps avec ma fille à la fin de ma carrière

Vous savez, ça fait tellement d’années que j’ai envie d’arrêter… (sourire). Depuis le Covid déjà, et j’étais pourtant dans le top 10 ! Je kiffe mon sport, mais c’est pas ma vie et ça les gens l’oublient. Ma vie c’est d’être papa. Le tennis me permet de vivre un moment différent. J’essaie de bien structurer. On associe souvent notre vie à 1. la rémunération, 2. le plaisir et 3… un peu de travail. Les gens savent très bien qu’on travaille. Mais tu as beau dire, il y a plein d’autres trucs qu’ils balayent en fait. Ce que mon sport m’apporte est monstrueux, je découvre des trucs extras, j’ai des portes exceptionnelles qui s’ouvrent, mais ce n’est pas tout. J’aime plein de choses dans le tennis, mais il y en a beaucoup, forcément en vieillissant, que je n’ai plus envie de faire. Et pour être complètement honnête, ce qui compte aujourd’hui c’est l’éducation de mon enfant.

Gaël Monfils

Gaël Monfils en Outsider face à Yannonck Hanfmann

Gaël Monfils a déclaré ne pas être à 100% lors d’une entrevue ce vendredi. A trois jours de son début de compétition à Melbourne, il affrontera Yannick Hanfmann au premier tour de l’Open d’Australie. Le Français se remémore sa défaite contre l’Allemand en 2020.. Il était classé 9e au classement ATP.

Voir toute les Actualités sur le Tennis

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page