Business

Cloud Computing : L’Union européenne accorde l’autorisation à sept États membres d’investir 1,2 milliard d’euros

La Commission européenne a donné son approbation à un projet d’importance européenne commune visant à soutenir la recherche et le financement dans le domaine du cloud computing.

La France va investir dans le Cloud Computing

Cette approbation permet à sept États membres, dont la France, d’investir jusqu’à 1,2 milliard d’euros d’aides publiques dans des secteurs industriels stratégiques liés au cloud computing. Les projets importants d’intérêt européen commun (PIIEC) sont des initiatives industrielles ambitieuses qui reçoivent un soutien financier significatif des États membres de l’Union européenne. Ils ont pour objectif de favoriser l’innovation et d’accroître la compétitivité dans des secteurs stratégiques tels que le cloud computing.

En tant qu’enjeu majeur de souveraineté numérique, il représente un modèle de prestation de services informatiques permettant aux entreprises de louer des ressources informatiques telles que des serveurs, du stockage, des réseaux et des applications, selon leurs besoins et à la demande. Cette approche offre une flexibilité et une évolutivité significatives aux organisations. Ilpermet également de réduire la nécessité de maintenir des infrastructures matérielles sur site.

L'EU investit massivement dans le futur du Cloud
Le programme de l’UE ambitionne de développer la future génération d’infrastructures cloud et edge

Ce qui pourrait vous interresser : Supernova Révolutionne les Business Plans

Plusieurs enjeux majeurs pour l’Union européenne

  1. Souveraineté numérique : La question de la souveraineté numérique est cruciale pour l’UE. En développant des capacités dans le domaine du cloud computing, l’UE cherche à réduire sa dépendance à l’égard de fournisseurs étrangers. Il renforce son contrôle sur les données et les infrastructures numériques.
  2. Compétitivité économique : Investir dans le cloud computing permet à l’UE de rester compétitive sur la scène mondiale. Les services cloud offrent des avantages économiques, notamment en termes d’efficacité opérationnelle, d’innovation et de flexibilité pour les entreprises européennes.
  3. Innovation : Le cloud computing est un catalyseur majeur de l’innovation. Les ressources informatiques flexibles et les services basés sur le cloud favorisent le développement de nouvelles technologies, de l’intelligence artificielle à l’Internet des objets, contribuant ainsi à renforcer le secteur technologique de l’UE.
  4. Protection des données : Avec des préoccupations croissantes concernant la protection de la vie privée et des données, l’UE cherche à mettre en place des infrastructures cloud conformes aux normes européennes en matière de protection des données, telles que le Règlement général sur la protection des données (RGPD).
  5. Sécurité : La sécurité des données est une priorité. En développant des solutions cloud sécurisées et en renforçant les capacités de cybersécurité, l’UE vise à assurer la protection des informations sensibles stockées dans le cloud.

L’autorisation accordée à sept États membres de l’UE pour injecter jusqu’à 1,2 milliard d’euros dans des projets de cloud computing illustre l’importance accordée par l’UE à ces enjeux pour garantir son avenir numérique.

Retrouver l’Actualité du Business en France et à l’étranger

Philippe Blanco

est un journaliste passionné et intrépide, né dans la petite ville fictive de Willowbrook en 1975. Dès son plus jeune âge, il a développé une curiosité insatiable pour le monde qui l'entoure, posant des questions et explorant des idées avec une profonde fascination. Il a grandi en rêvant de parcourir le monde et de raconter des histoires qui captiveraient le cœur des gens.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page