Consommation

Disparition du nombre de distributeurs automatiques de billets (DAB) en France

La disparition du nombre de distributeurs de billets en France est en train d’augmenter. La raison est la hausse des transactions par carte. Les DAB connaissent une réduction de plus de 20 % au cours des dix dernières années en France. Cette évolution soulève des préoccupations quant à l’accessibilité pour certaines populations.

Les distributeurs automatiques de billets (DAB) en France sont en voie de disparition, reflet de la croissance des paiements par carte. Cependant, cette tendance suscite des inquiétudes en matière d’accessibilité et d’inclusion, selon Les Échos. Le déploiement des premiers automates du réseau « Cash Services » par la Société Générale, BNP Paribas et Crédit Mutuel Alliance Fédérale contribuera encore à la rareté des DAB. La consolidation des sites des trois groupes bancaires devrait entraîner la fermeture de 3 000 points de retrait d’ici 2026. Une tendance à la baisse est observée, avec une réduction de 20 % du nombre de distributeurs au cours de la dernière décennie, passant de plus de 58 000 en 2012 à environ 46 000 fin 2022.

Les distributeurs automatiques de billets dispraissent en France
Disparition de plus de 1600 distributeurs automatiques de billets en France

Un article sur la consommation en France : Carburants : Michel-Edouard Leclerc décide de vendre « à prix coûtant »

Disparition du nombre de distributeurs de billets : les banques ferment les DAB non rentables

Les banques ferment les distributeurs automatiques principalement pour économiser sur les frais de maintenance et de réapprovisionnement des machines. Selon Guillaume Lepecq, président du think tank CashEssentials, interrogé par Les Échos, les motivations réelles des banques résident ailleurs.

Les banques ont tout intérêt à faire disparaître le cash. Le cash est en concurrence avec d’autres moyens de paiement qui, eux, rapportent de l’argent de manière significative.

Guillaume Lepecq, président du think tank CashEssentials

La Fédération bancaire française soutient que l’évolution du réseau de distributeurs automatiques de billets (DAB) suit celle de la société, et que l’accessibilité aux espèces demeure excellente en France. Selon la Banque de France, près de 80 % de la population se trouve à moins de cinq minutes en voiture d’un DAB. Mais cela puisse poser un problème pour ceux qui n’ont pas de véhicule. La fermeture d’un DAB dans un village peut en effet contribuer à la disparition des derniers petits commerces.

Ces Actualités Consommation peuvent vous intéresser :

Disparition des automates bancaire en France
Les distributeurs automatiques de billets ferment progressivement en France

Le cash demeure le moyen de paiement privilégié dans les magasins

Parallèlement, le développement des points d’accès privés, notamment dans les commerces, limite la diminution du nombre total de points d’accès aux espèces. Le cash demeure le moyen de paiement privilégié des Français dans les points de vente. Les espèces sont particulièrement appréciées pour des raisons de protection de la vie privée, de simplicité et de gestion des dépenses. La Banque centrale européenne souligne le « rôle essentiel des espèces pour l’inclusion sociale des plus vulnérables. Comme les personnes âgées et celles ayant des revenus modestes.

Lire toute les articles sur le sujet de la Consommation

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page