Divertissement

Un homme se fait retirer 150 insectes du nez, il ignorait ce qui pouvait grouiller à l’intérieur

Un Américain souffrant de saignements de nez depuis plusieurs mois s’est fait retirer 150 insectes de sa cavité nasale le 9 février 2024. Il semblerait qu’il ait pu attraper ces petits parasites lors d’une séance de pêche.

Les 150 insectes lui faisait saigner le nez et enfler son visage

Lorsqu’il se présente à l’hôpital au début du mois, cet Américain se plaint de saignements de nez presque incessants, de gonflements au niveau des narines et des lèvres, ainsi que de fortes douleurs. Bien qu’il ait ressenti les premiers symptômes en octobre, il a attendu plusieurs mois avant de consulter. Les 150 insectes, eux, étaient bien lotis.

La situation a rapidement empiré ce jour-là : « En quelques heures, mon visage a commencé à enfler, mes lèvres ont gonflé, je pouvais à peine parler. » « Je ne pouvais même pas me lever pour aller aux toilettes sans que mon nez ne saigne », se rappelle-t-il.

Les insectes près de la base de son crâne, à côté de son cerveau

Le médecin qui l’a examiné a détecté « du mouvement » à l’intérieur de sa cavité nasale. Il s’agissait de petites puces ou punaises, ainsi que de leurs larves. Le professionnel de la santé a d’abord tenté d’aspirer les insectes, mais il a finalement dû les extraire un par un à l’aide d’une pince.

Ces Actualités de Divertissement peuvent vous intéresser :

Sa situation aurait pu empirer davantage. « Je savais qu’il avait de gros problèmes. Il y avait une érosion près de la base du crâne, juste à côté de son œil et de son cerveau. Les insectes étaient juste contre la base de son crâne, juste en dessous de son cerveau. Cela aurait pu être fatal. »

Le pêcheur est devenu bien plus prudent avec les insectes !

Sa pratique de la pêche pourrait être à l’origine de son problème. Il a déclaré qu’il prendrait désormais plus de précautions pour éviter les parasites en milieu sauvage : « Avant, je me rinçais les mains dans la rivière, maintenant j’utilise un nettoyant pour être plus vigilant, et je ne me touche plus le nez ni la bouche avec les mains. »

Toute l’Actualité du Divertissemment

K.Dumas

La Journaliste Intrépide du Microcosme Médiatique Une journaliste aux talents surréalistes, est née dans une grande ville où les scoops tombaient comme la pluie. Dès son plus jeune âge, Karine avait un don pour découvrir des histoires incroyables dans les endroits les plus inattendus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page